Index du Forum
 
 
 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Pour toi - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Étage 3 -> Salle de détente -> Compositeurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lillyrose76
Trainees


Inscrit le: 13 Avr 2013
Messages: 9
Féminin

MessagePosté le: Dim 14 Avr - 11:27 (2013)    Sujet du message: Pour toi - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul Répondre en citant

Ce type, Kim Jong-Ri, pourquoi il a fait ça… Je sais pourquoi, à cause d’un putain de concours de poterie il y a 8 ans, je l’ai gagné haut la main. Mais je ne connaissais même pas Ga-Eul… Alors pourquoi l’a-t-il enlevé ? Pour me faire souffrir ? En tout cas, c’est bien vu, lui faire du mal, c’est le seul moyen de m’atteindre. Je te défends de la toucher, ne touche pas à un seul de ses cheveux…

Yi-Jung conduisait rapidement, trop rapidement, mais il n’avait pas le choix. Il devait la trouver… La retrouver… Le plus vite possible.

Pendant ce temps là…


- Alors… C’est toi la petite amie de Yi-Jung ?

- Pourquoi ?

- Disons que à cause de lui… J’ai tout perdu… Alors je compte lui faire perdre tout à mon tour…

- Comment ça ?

Ga-Eul ne comprenait pas, elle avait peur, mais pas autant qu’elle aurait du, elle avait réussi à envoyer un message à Yi-Jung dans la voiture alors qu’il l’emmenait. Il allait arriver, elle le savait.

- Qu’est-ce que vous allez faire ?

- Si tu crois que je ne sais pas que tu l’as prévenu, je le sais très bien, c’était le but… Je veux l’attirer ici. Je veux lui laisser le choix…

- Le choix ? Quel choix ?

- Tu verras bien.

- Vous savez… Yi-Jung et moi on ne s’entend pas très bien en ce moment… J’ai un gros secret, et il s’en doute. Il ne viendra peut-être pas me chercher.

- Non, il viendra…

J’espère aussi, mais je ne veux pas que tu sois en danger Yi-Jung…

- Yi-Jung… Il est étrange en ce moment, je ne sais même pas s’il m’aime encore…

Jong-Ri quitta la pièce avec le sourire, juste après ça Ga-Eul vit Yi-Jung franchir le pas de la porte, elle fut surprise de le voir, il vint aussitôt vers elle, heureux de la retrouver.

- Tu n’as rien ?

- Non ça va, pourquoi tu es venu ?

- Tu penses vraiment que je t’aurais laissé… Ga-Eul…

- Tu aurais du appeler la police…

Il venait de la détacher, il posa ses mains sur ses joues et lui sourit.

- Je sais que tu me caches quelque chose… Mais ça m’est égal, tu me le diras quand tu voudras… Si tu crois qu’à cause de notre petit différent d’hier j’ai cessé de t’aimer… Là tu rêves ma belle.

Elle ne comprenait pas pourquoi il lui disais ça.

- Tu m’aimes toujours ?

- Idiote, bien sur que oui. Mais moi… Je croyais que non, vu les distances que tu prends récemment…

Elle posa sa main sur sa joue et lui sourit, puis elle vint l’embrasser tendrement, elle allait se reculer quand elle le sentit la serrer dans ses bras et l’embrasser plus passionnément. Ils restèrent un moment ainsi, l’un contre l’autre, avant que Yi-Jung ne se sépare d’elle à contre cœur…

- Je t’aime… On va sortir d’ici et…

- Je te dirais ce que je te cache, dès qu’on sera sorti… D’accord ?

Il lui sourit et la prit de nouveau dans ses bras.

- Peu importe ce que tu me caches amour… Je t’aime… Ca ne cessera jamais.

Elle sourit, il voulut la sortir de là quand deux hommes l’empoignèrent fortement et le fit s’éloigner d’elle.

- Yi-Jung !!!

- Tu es enfin là… Je vais pouvoir te proposer tes deux solutions…

- De quoi tu parles ?

- Il y a huit ans, en dénonçant ma tricherie, quand tu as dit que j’avais volé ce travail… Tu as brisé mon rêve. Maintenant je vais te laisser choisir le tiens…

- Quoi ?

- Choisis, la poterie où ta petite amie.

- Yi-Jung…

Le ravisseur prit une barre de fer et demanda à ses hommes de lui poser ses mains sur le sol.

- Non !! Pas ça ! Ne lui faites pas ça… Tuez-moi si vous voulez, mais ne lui brisez pas ses mains… Il en a besoin…

- Ga-Eul non !

- Alors choisis… Tes mains où la vie de ta petite amie ?

- Tuez-moi, ne lui faites rien s’il vous plais… Ses mains il en a besoin pour la poterie. Il en a besoin pour son rêve…

- Je vois qu’elle a choisis pour toi…

- Non !! Ne la touche pas… Brise mes mains autant de fois que tu le veux… Ne la touche pas…

- Tu l’aimes donc tant que ça, je suis surpris.

Jong-Ri sourit, il leva la barre de fer et l’abaissa fortement sur lui. Mais ce que Yi-Jung ne vit pas, c’est Ga-Eul lui prendre les mains pour les protéger. Elle reçu le coup sur la tête et tomba inconsciente.

- Ga-Eul ! Non !!

Il la retourna dans ses bras sa tête saignait.

- Réveille-toi… Je t’en pris ouvre les yeux !!

La police arriva au même moment, il les avait appelé une fois devant l’immeuble, quand Jong-Ri fut maitrisé il se mit à rire.

- Tu sais, tu ne t’en ai pas rendu compte… Mais son secret, moi je le connais.

- Une ambulance arrive, ne vous en faites pas.

- Quel secret ?

- Tu ne sens rien, je l’ai senti aussitôt que je l’ai tenu pour la faire monter dans la voiture… Sa chemise… Regarde sous sa chemise imbécile !

Yi-Jung fronça les sourcils et souleva sa chemise, et c’est là qu’il le vit, son ventre arrondis une jolie bosse qui se dessinait sur son ventre.

- Un bébé… Ga-Eul pourquoi tu ne m’as rien dit ?

Elle était toujours inconsciente dans ses bras.

- Tiens bon d’accord ? Tu le dois pour toi et pour notre bébé…

Ga-Eul ouvrit lentement les yeux, elle avait mal à la tête, elle sourit en le voyant assis à côté d’elle, il regardait les informations à la télévision, puis il regarda vers elle, il se leva, s’assit sur le lit et lui prit la main.

- Tu vas bien ?

Elle ne savait pas quoi lui dire… Mais elle était heureuse qu’il soit là. Elle porta machinalement une main à son ventre.

- Ne t’en fais pas, le bébé va bien.

Elle sentit ses yeux se déchirer, elle ne savait pas quoi lui dire, elle se mit à pleurer, il s’approcha d’elle et la prit dans ses bras.

- Idiote… Tu aurais du me le dire…

- Je ne savais pas comment tu réagirais… Je pensais que tu le prendrais mal… Mais Yeo-Jin est là maintenant…

- Yeo-Jin ?

Elle baissa les yeux, elle ne lui avait rien dit pour leur bébé et maintenant elle choisissait un prénom sans lui demander la permission.

- C’est très joli comme nom… Mais pourquoi ?

Elle le regarda fixement, il lui souriait, elle se redressa, mais eu un vertige, il l’aida à se recoucher.

- Non… Non… Tu dois te reposer et rester calme.

Elle posa sa main sur sa joue, elle voulait le rapprocher d’elle, sentir qu’il était là. Il sourit et vint se blottir contre elle.

- Le médecin a dit que tu en étais à un peu moins de 5 mois. Que tout allait bien aussi…

- Tu n’es pas fâché ?

Il sourit.

- Non… Juste un peu déçu, tu aurais du me le dire.

- Je t’ai entendu dire… A Jun-Pyo et aux autres… Que tu ne voulais pas d’enfants…

Il resserra son étreinte sur elle, puis il l’embrassa tendrement sur le front.

- C’est vrai j’ai dit ça… Mais il n’était pas là à ce moment là… Quand j’ai su, j’ai été très heureux, vraiment très heureux.

- Alors tu es heureux pour Yeo-Jin ?

Il sourit de nouveau, puis il la regarda droit dans les yeux, il vit qu’elle pleurait silencieusement, sans doute depuis un moment. Il se redressa et vint l’embrasser tendrement, veillant à ne pas faire de mal à sa blessure.

- Je suis vraiment heureux. Mais dis-moi pourquoi Yeo-Jin ?

Elle sourit et posa de nouveau sa main sur son ventre.

- Yeo-Jin… Y et J comme Yi-Jung… Je vous aime tellement tout les deux…

Il sourit et l’embrassa de nouveau.

- Je t’aime aussi, et j’aime aussi ce petit ange à l’intérieur de ton ventre. Yeo-Jin…

Ils restèrent un moment ainsi, il caressa tendrement son ventre, elle souriait. Elle sentait son bébé bouger à l’intérieur d’elle.

- Il t’aime déjà… J’en suis sure. Il remue bien quand tu lui parles…

- Je l’aime aussi… Laisse-moi prendre soin de toi à partir de maintenant, demande-moi tout ce que tu veux… Je te le donnerais…

- Reste près de moi… C’est tout ce que je veux…

Il releva les yeux vers elle, ses yeux brillaient, elle avait envie de pleurer, d’être sure qu’il sera toujours là pour elle. Il essuya les larmes qui avaient coulées sur ses joues et lui sourit à nouveau.

- Je n’ai jamais eu l’intention de rester loin de toi… Mais toi… Ne redis jamais ce que tu as dit tout à l’heure…

Elle le regarda fixement se demandant ce qu’il voulait dire.

- Ne dis jamais que tu veux mourir pour moi… Sans toi…

- Tes mains… C’est tout pour toi… Tu en as besoin pour…

Elle ne put continuer sa phrase, Yi-Jung s’était penché vers elle et l’embrassait, un baiser bien plus passionné que le précédent. Il veillait tout de même à ne pas lui faire de mal. Quand il s’éloigna d’elle, il lui sourit.

- C’est toi, qui est tout pour moi… Toi et Yeo-Jin…

- Yi-Jung…

Il lui sourit de nouveau.

- Dors maintenant… Le médecin dit que tu dois te reposer.

Elle hocha doucement la tête et ferma les yeux. Il se leva après qu’elle se soit endormie. Il sortit de la chambre et chercha son médecin, mais la personne qu’il rencontra ne fut pas celle qu’il cherchait.

- Omma !

- Yi-Jung… Que fais-tu là ?

Il ne savait pas si il devait lui dire la vérité.

- J’attends !

- Ca ne te regarde pas Omma !

- Un de mes amis médecin m’a dit que ta petite amie était ici… Je croyais que tu avais rompu avec elle !

- Omma, je suis avec elle depuis près de deux ans… Deux ans ! Je l’aime, je ne vais pas la quitter parce que tu l’as décidé.

- Tu as vu sa famille ??

- Sa famille me considère plus comme un fils que toi tu ne l’as jamais fais… Je suis ravi de faire parti de sa famille.

- Quoi… Hors de question !

- Tu ne pourras rien y changer… Ga-Eul est la femme que j’aime, et maintenant, j’ai un bébé… Enfin j’en aurais un d’ici quelques mois…

- Tu l’as mise enceinte ??!!

- Oui… Et je suis vraiment heureux !

- Mais… Avec ce genre de fille… Comment peux-tu être sur que cet enfant est de toi ?!

Yi-Jung prit le bras que sa mère tendait vers lui.

- Je t’interdis de parler d’elle comme ça !

Il relâcha sa main.

- Maintenant excuse-moi, mais je dois m’assurer qu’elle va bien.

Il ne chercha même pas le médecin, il retourna directement dans sa chambre, elle dormait toujours, il se rassit sur le fauteuil et se sourit à lui-même. Il lui prit la main et la serra tendrement dans la sienne.

- Yi-Jung…

Il crut qu’elle s’était réveillée, mais il sourit quand il vit qu’elle dormait toujours.

- Je suis là, ne t’en fais pas.

Cela faisait quelques jours que Ga-Eul était entrée à l’hôpital, elle allait de mieux en mieux, le médecin était très positif sur son état et sur celui de leur bébé. Il était accompagné de Woo-Bin, il avait prévu de leur annoncer pour la grossesse de Ga-Eul, mais, Woo-Bin l’avait croisé et Yi-Jung avait été obligé de lui dire. Celui-ci avait été ravi de l’apprendre. Mais ce jour là, Yi-Jung vit sa mère repartir, il la saisit par le bras et la fit se retourner.

- Pourquoi tu es encore là ?

- J’ai tout réglé, ne t’en fais pas…

- Quoi ? De quoi tu parles ?

- J’ai payé pour l’opération, ne t’en fais pas…

- Non !!

Il courut vers l’accueil, Woo-Bin le suivit sans hésiter. Quand il arriva devant il parla à la jeune femme sans ménagement.

- Où est ma petite amie ? Chu Ga-Eul ?? Où est-elle ???

- Monsieur…

- Dites-moi tout de suite où elle est !

- Monsieur, je suis désolée…

Yi-Jung vit Ji-Ho arriver vers lui. Il s’arrêta près de ses amis, Woo-Bin essayait toujours de savoir la vérité.

- Qu’est-ce qu’il se passe les gars ?

Woo-Bin se tourna vers lui, Yi-Jung paniquait, il devait la trouver le plus vite possible, avant qu’il ne soit trop tard.

- Ma mère… A emmené Ga-Eul… Elle est enceinte et elle veut la forcer à avorter… Je ne peux pas…

- Suis-moi je te conduis !

Ils le suivirent, sans hésiter. La nouvelle de sa grossesse les avait tous surpris, mais maintenant que son bébé était là, Yi-Jung ne voulait pas le perdre. Il voulait être un bon père, l’élever, l’aimer, le conduire à l’école… Tout le contraire de ses parents.

Ils entrèrent, cinq minutes plus tard, dans une pièce, Ga-Eul était allongée sur une table, inconsciente… Yi-Jung alla droit vers elle, il essaya de la réveiller, il la couvrit ensuite d’une couverture.

- Vous l’avez fais… ? Notre bébé… Est-ce qu’il est…

Il se tourna vers le médecin, Ji-Ho prit le pouls de la jeune femme, elle était inconsciente, mais stable. Il était surpris de la nouvelle, elle avait bien caché la vérité, mais il ne dit rien, il resta près d’elle et s’assura qu’elle allait bien. Woo-Bin serra le médecin au col.

- Il vous a posé une question !!!

- Non… On a pas eu le temps… Mais votre mère a dit que vous aviez signé l’autorisation…

- Jamais je ne ferais ça !

Il prit la jeune femme dans ses bras et la reconduit à sa chambre, il l’allongea et la recouvrit, puis il lui prit la main d’une main et caressa son ventre tendrement.

- Ne t’en fais pas… Notre bébé va bien… Il est toujours là… Jun-Pyo a réservé une chambre pour toi dans un autre hôpital, là bas-tu seras en sécurité et lui aussi, enfin lui où elle. Je prendrais soin de toi et de Yeo-Jin.

Le lendemain matin, la jeune femme était installée dans sa nouvelle chambre, dans l’autre hôpital, elle n’avait pas encore repris conscience. Un médecin entra dans la chambre avec un appareil à échographie. Yi-Jung était très inquiet, elle aurait du reprendre connaissance depuis un moment.

- Ne vous en faites pas, c’est à cause de l’anesthésiant, elle a fait une mauvaise réaction, mais ça arrive parfois, son état s’améliore.

- Et Yeo-Jin ?

- Yeo-Jin ?

Il sourit.

- Notre bébé…

- On va voir si tout va bien.

Le temps qu’il prépare pour lui passer l’échographie, lui parut interminable, mais quand il vit son bébé sur l’écran, il fut rassuré.

- Il va bien ?

- Oui, ça va très bien. Son cœur bat normalement. Et sa croissance est normal aussi. Vous savez, j’ai vu beaucoup de grossesse miracle, des femmes qui ne pouvaient pas se retrouver enceinte et qui finissaient par y arriver. Mais votre amie à reçu un sacré choc à la tête. Elle aurait pu faire une fausse couche, mais votre bébé tient bon. Il est très fort.

Yi-Jung sourit et prit la main de la jeune femme.

- Comme sa mère.

- J’ai prévenu l’ordre des médecins, pour l’hôpital d’où elle vient. L’avortement est illégal quand le fœtus a 5 mois… Il est trop grand, votre amie peut donner naissance à 6 mois de grossesse…

- Mais tout va bien hein ?

- Oui… Je vous le promets.

- Et pour elle… La blessure à la tête… Je n’ai plus confiance en ce médecin…

- On a tout vérifié quand elle est arrivée. La blessure s’est bien refermée, et il n’y a pas de dégâts interne, l’agresseur a du sans doute relâcher sa force à la dernière minute, ça n’a touché que l’épiderme, même le crâne n’a pas été touché.

- Mais, le médecin m’a dit qu’il y avait des risque d’hémorragie !

- Il vous a menti… Je vous assure que votre fiancée va très bien. Bien sur, je préfère vraiment qu’elle reste couchée encore quelques jours, si la douleur se réveille, elle risquera de s’affaiblir, ce sera dangereux pour le bébé. J’ai fait en sorte qu’elle reste ici au moins deux semaines, pour m’assurer que tout va bien. Même si je suis sur qu’elle pourra sortir avant.

- Je vous remercie.

Le médecin sortit de la chambre, Yi-Jung s’assit sur le rebord du lit.

- Tu as entendu le docteur dit que tout va bien… Yeo-Jin va très bien… Oh zut, je ne lui ai pas demandé si c’était un garçon ou une fille… Pas grave, on aura la surprise comme ça.

Il vit la jeune femme ouvrir doucement les yeux. Il lui sourit quand il la vit.

- Hey… Tu te réveilles enfin…

- Yi-Jung…

- Oui, je suis là.

- Ta mère m’a dit que tu ne voulais pas de Yeo-Jin…

- Elle t’a raconté des mensonges. Je n’ai pas signé ce papier. Elle t’a emmené pour avorter…

- Quoi ! Non !!

Elle posa sa main sur son ventre et fut surprise de sentir son bébé bouger dans son ventre.

- Je n’aurais jamais laissé faire… C’est mon bébé et je l’aime. Tout comme je t’aime toi.

Elle sourit… Puis se décala un peu, pour qu’il la rejoigne sur le lit, ce qu’il fit aussitôt.

- Yi-Jung ?

- Hum…

- Tu seras un très bon père… J’en suis certaine.

- Je ferais de mon mieux pour élever Yeo-Jin.

Il resta un moment sans rien dire, puis il posa sa main sur son ventre et le caressa tendrement.

- Dire que j’ai mis 4 mois à m’en rendre compte, comment j’ai pu ne rien voir… Et encore si Jong-Ri ne me l’avez pas dit…

- Ce n’est rien… Je t’assure… Et puis je te l’ai caché, je l’ai su, j’étais enceinte de près d’un mois. Mais je ne savais pas quoi faire, je ne pouvais pas avorter… Je…

Sa voix se brisa, il la serra dans ses bras et la berça tranquillement.

- Ne parle plus de ça. Il est là… Yeo-Jin est notre petit trésor. On veillera sur lui tout les deux.

- J’aimerais un petit garçon, comme son père.

- J’adorerais avoir un fils moi aussi… Tu sais… J’ai du leur dire pour Yeo-Jin… A nos amis, et bien ils sont tous ravis.

- C’est vrai ?

- Hum…

- Yi-Jung ?

- Oui amour ?

- Ta mère… Je ne veux pas qu’elle s’approche de moi… Ni de Yeo-Jin…

- Ne t’en fais pas… Je n’en ai pas l’intention. J’ai engagé un homme qui restera devant ta porte la journée, un autre restera la nuit. Je ne laisserais personne te toucher.

- Merci…

Elle s’endormit dans ses bras, il sourit… La serra contre lui et s’endormit à son tour.

Une semaine plus tard, le médecin entra dans la chambre, Ga-Eul était levée, elle allait vraiment mieux. Elle se promenait souvent à l’extérieur avec Yi-Jung et elle était bien moins fatiguée.

- Mademoiselle, je suis content de voir que vous alliez bien, votre bébé aussi va très bien. Mais même si je vous autorise à sortir, reposez-vous bien… D’accord ?

- Je vous le promets…

- Ne vous en faites pas… Je veillerais bien sur elle, et aussi sur notre bébé…

- Je vous fais confiance. Il n’y a aucune raison de s’inquiéter je vous rassure. Je veux juste prendre toutes les précautions. Dans trois semaines vous en serez à six mois de grossesses, même si votre état se voit moins qu’habituellement, ne vous en faites pas, votre enfant grandit normalement, sa taille est normal pour son âge… Mais à cause du coup que vous avez reçu, vous pourriez accoucher prématurément.

- Si ça arrive… Est-ce que mon bébé…

- Ne vous inquiétez pas… Reposez-vous juste… Si ça se produit on avisera à ce moment là. Pour l’instant tout se déroule parfaitement bien.

Ils quittèrent l’hôpital juste après ça. Dans la voiture, Ga-Eul souriait, elle était vraiment heureuse maintenant, elle touchait tendrement son ventre d’une main pendant que Yi-Jung lui tenait l’autre main alors qu’ils étaient arrêtés à un feu rouge.

Quand ils arrivèrent chez Yi-Jung, il l’aida à descendre de la voiture.

- Tu es toujours d’accord pour vivre avec moi ??

Elle lui sourit…

- Bien sur que oui… Je veux vivre avec toi et avec notre bébé. Yeo-Jin aussi, veut vivre avec nous deux.

Ils sourirent tout les deux et entrèrent dans l’appartement.

3 mois plus tard

- Jun-Pyo !

Le jeune homme arriva en courant…

- Qu’est-ce qu’il y a Jan-Di ?

- Ga-Eul va accoucher, elle vient de perdre les eaux… Appelle Yi-Jung et vite !

- Quoi ? Mais comment ça ? Elle doit accoucher le mois prochain normalement !

- Bah va dire ça à Yeo-Jin ! Je crois que mon bébé veut nous connaitre plus tôt Yi-Jung et moi ! Appelle-le s’il te plais…

Jan-Di aida son amie à se rendre à la voiture, elle venait souvent la voir, et ça rassurait Yi-Jung de savoir sa fiancé en sécurité avec ses amis. Oui… Depuis trois mois maintenant ils étaient fiancés, c’était pour ça qu’il était distant avec elle avant l’agression, il voulait la surprendre en lui demandant, quand elle était rentrée chez eux, à son retour de l’hôpital, elle avait vu une poterie sur la table, avec une bague accroché par un fil à son anse, sur la poterie Yi-Jung avait gravé « épouse-moi ». Elle s’était mise à pleurer, puis s’était retournée vers lui qui se demandait ce qu’elle allait dire, elle l’avait pris dans ses bras, serré pendant un long moment. Avant de finalement lui dire.

Flashback

- Bien sur que je le veux Yi-Jung…

- C’est vrai ?

- Ca fait longtemps que j’attends que tu me le demandes… Je pensais que tu ne le ferais jamais.

Il sourit et la serra dans ses bras, il était vraiment heureux.

Fin Flashback

- Jun-Pyo roule plus vite, ses contractions se rapprochent !

- Je fais de mon mieux !

Ils arrivèrent l’hôpital cinq minutes plus tard, dix minutes plus tard encore, Ga-Eul était allongée dans une chambre, Jan-Di était à ses côtés.

- Tu vas bien ?

- Ca va, les contractions sont douloureuses, mais ça va… Et Yi-Jung ?

- Il va arriver ne t’en fais pas… Il était sur la route quand on l’a appelé.

Il franchi la porte juste après ça, il s’approcha de Ga-Eul en courant et lui prit la main, Jan-Di sourit et quitta la pièce…

- Désolé d’être en retard…

- Non, tu es pile à l’heure mon amour. Yeo-Jin a déjà envie de sortir…

- Je vois ça… Tu vas bien sinon ?

- Ca va… Les antidouleurs vont bientôt faire effet.

Il resta près d’elle un long moment avant que le médecin leur dise que maintenant il faudrait pousser. Le travail dura un moment avant que le médecin se redresse.

- Je vois la tête… Encore un effort mademoiselle ! Vous travaillez bien.

Trois minutes plus tard, ils purent enfin entendre le cri de leur bébé.

- Félicitation… C’est un garçon !

Ils sourirent tout les deux en entendant ça. Une jeune femme, emmaillota le petit garçon et le tendit à Ga-Eul qui lui donna ses bras sans hésiter. Elle sourit en l’accueillant dans ses bras.

- Yeo-Jin…

Yi-Jung se pencha vers son fils et l’observa un long moment.

- Il est magnifique mon amour… Tu as bien travaillé…

Il l’embrassa tendrement et lui sourit.

- Tu y es pour beaucoup aussi tu sais.

Elle sourit et pleura, elle était heureuse, vraiment très heureuse.

- Malgré que vous ne soyez pas arrivé à 9 mois, il est parfait, alors ne vous inquiétez pas.

- Merci docteur.

Il sortit, les laissant avec leur fils. Leur amis attendaient toujours à l’extérieur, ils avaient entendu le bébé pleurer, mais là, ils attendaient de pouvoir le voir.

- Tu veux qu’ils entrent tout de suite ?

- Oui, vas-y ils doivent faire le pied de gru devant la porte.

Yi-Jung sourit, l’embrassa tendrement, embrassa son fils et fit entrer leurs amis. Quand ils furent entrés, ils portèrent chacun leur tour le nouveau né, ils lui offrirent des cadeaux. Ils restèrent un long moment ici. Ils étaient vraiment ravis de l’arrivée de Yeo-Jin.

Plus tard quand ils partirent, Ga-Eul prit la main de Yi-Jung.

- Ta mère va vouloir venir maintenant…

- Même si elle vient… Elle ne pourra pas entrer… Les seuls autorisés sont ta famille et nos amis, et le médecin bien sur.

Le lendemain, Jan-Di était revenue rendre visite à son amie, elle était en train d’allaiter son fils.

- Tu sais… En voyant Yeo-Jin, mon mari a eu l’idée d’en avoir un à nous aussi…

- C’est vrai ?

- Oui…

- C’est super Jan-Di !

- C’est vrai… J’ai hâte moi aussi.

Woo-Bin arriva peu de temps après, en même temps que Yi-Jung, celui-ci vint embrasser sa fiancé et lui sourit. Ils discutèrent un moment avant qu’ils n’entendent quelque chose à l’extérieur.

- Je veux voir mon petit fils !

- Non madame, désolé, mais votre fils et sa fiancé refusent que vous entriez.

Ga-Eul regardait vers la porte, inquiète. Elle se tourna ensuite vers son fiancé.

- Yi-Jung…

- Ne t’en fais pas… Je m’en occupe…

Il se tourna vers Woo-Bin.

- Reste avec eux s’il te plais… Le temps que je revienne.

- Ne t’inquiète pas.

Il sortit, et se mit face à sa mère.

- Yi-Jung… Dis à cet homme de me laisser entrer.

- Non Omma, je ne veux pas que tu t’approches de Yeo-Jin. Tu as voulu le tuer, tuer notre enfant ! Il est hors de question que tu le touches…

- Yi-Jung… S’il te plais…

- Non !

Il vit un couple arriver avec des cadeaux pleins les bras, il sourit en les voyant.

- Omma ! Appa !

Il alla droit vers eux et les aida avec leurs paquets.

- Vous n’auriez pas du acheter tout ça…

- Voyons Yi-Jung… Yeo-Jin est notre premier petit fils, si on ne le gâte pas qui le fera hein ?

- D’accord, d’accord. Ga-Eul vous attends, elle nourri notre fils.

- Elle va bien ?

- Un peu fatiguée, mais elle va très bien.

- Elle vient de donner naissance à votre fils, normal qu’elle soit fatiguée.

- Elle est inquiète, ça va lui faire plaisir de vous voir.

Il leur ouvrit la porte sans prêter attention à sa mère. Le père de Ga-Eul se tourna vers lui.

- Tu ne viens pas fils ?

- J’arrive tout de suite, ne t’inquiète pas Appa, dis à Ga-Eul que j’en ai pour une minute.

- D’accord.

Il referma la porte derrière eux.

- Tu vois, ce sont eux, ma famille, ils me considèrent plus comme un fils depuis le peu de temps que je les connais, que toi durant toute ta vie. Les grands-parents de Yeo-Jin se sont eux, toi tu n’es rien. Maintenant va t-en !

Il entra le sourire aux lèvres, Ga-Eul le regarda, inquiète. Mais quand elle le vit sourire elle fut rassurée, il vint s’asseoir à côté d’elle et prit son fils dans ses bras.

- Je peux prendre une photo ?

- Omma ! On a tout le temps !

- Oh allez ! Une photo de vous trois… Juste une…

- D’accord, mais fais-en deux, une pour nous aussi… ok ?

- Aucun soucis !

Elle prit la photo plusieurs fois, malgré les protestations du couple. Mais ils souriaient, très heureux de la situation. Yeo-Jin avait les yeux ouverts, il regardait sa mère.

Yi-Jung raccompagna ses amis à l’extérieur au bout d’un moment, laissant Ga-Eul seule avec ses parents.

- Tu as l’air vraiment heureuse ma chérie.

- Je ne pensais pas pouvoir être si heureuse. J’ai Yi-Jung et Yeo-Jin… Je ne veux rien de plus.

- Ca se voit… Je pense que je suis le père le plus heureux de la terre, enfin après Yi-Jung… Tu as choisi l’homme parfait pour toi.

- Je ne l’ai pas choisi Appa… On était destiné l’un à l’autre.

- En tout cas je suis heureux que ce soit lui… Je sais qu’il t’aime et qu’il ne te fera jamais souffrir.

- Je suis heureuse que vous l’aimiez, avec sa famille…

- On le sait, ne t’en fais pas… Yi-Jung est notre fils maintenant, par alliance c’est vrai… Mais c’est tout comme.

Ils sourirent en voyant le petit Yeo-Jin remuer dans les bras de sa mère.

- On va vous laisser, ton fiancé va bientôt revenir.

Ils embrassèrent leur fille et quittèrent la chambre, ils saluèrent le garde qui surveillait la chambre et le remercièrent. Yi-Jung revint deux minutes plus tard, Yeo-Jin était dans son berceau et il dormait paisiblement, Ga-Eul souriait en le regardant, il s’assit à côté d’elle et la prit dans ses bras.

- Merci amour…

- De quoi ?

- J’ai une famille grâce à toi. Je t’ai toi, Yeo-Jin, et tes parents me considèrent vraiment comme un membre de leur famille.

- Tu l’es… Tu es ma famille aussi. Tu nous auras toujours près de toi…

- Toujours ? C’est promis ?

Elle l’embrassa tendrement, elle savait qu’il avait peur de se retrouver seul un jour, il ne le supporterait pas. Quand ils se séparèrent, il sourit, et elle aussi.

- Toujours… Je ne pourrais pas vivre sans toi Yi-Jung. Je t’aime…

- Je t’aime aussi amour…

Ils entendirent leur fils pousser un petit cri. Ils sourirent, Yi-Jung se leva et le prit dans ses bras.

- Je t’aime aussi mon bébé.

Il se rassit près de sa fiancé en tenant toujours son fils contre lui.

- Je ferais en sorte de vous rentre heureux tout les deux… Je te le promets.

- Je le suis déjà… Yeo-Jin aussi le sera. Il aura son père près de lui.

Ils restèrent un bon moment ainsi, avant que Yi-Jung ne le repose dans son lit, il posa la couverture sur lui. Ga-Eul s’allongea et il la rejoignit et s’allongea à ses côtés.

- A demain mon amour…

- Dis-moi Yi-Jung…

- Hum ?

- Tu peux rester ici cette nuit ?

- Tu le veux ?

- Oui… J’aime te serrer dans mes bras comme ça.

Si... Je ne t'avais pas connu, je n'aurais probablement pas
ressentie cette douleur, cette peine, cette attristement, et mes
larmes... N'auraient probablement pas coulé comme ça. Cependant, si je
ne t'avais pas connu, je n'aurais pas été capable de me sentir si
heureuse, si douce, si aimante, si chaleureuse, et si bénie comme ça.
Aujourd'hui encore, je continue à contenir mes larmes et regarder haut
vers le ciel, regarder haut vers le ciel ...

mon blog ---> http://haneulsora.eklablog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 14 Avr - 11:27 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kyung Soon
Idoles


Inscrit le: 07 Aoû 2013
Messages: 14
Féminin
Lucky stars: Kim Sun Ah

MessagePosté le: Jeu 8 Aoû - 08:28 (2013)    Sujet du message: Pour toi - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul Répondre en citant

j'adore celle là aussi. Tes histoires sont vraiment génial.

On ne voit bien qu'avec le cœur ; l'essentiel est invisible pour les yeux.


Revenir en haut
Fahouki92
Idoles


Inscrit le: 21 Juin 2013
Messages: 50
Féminin

MessagePosté le: Jeu 27 Nov - 22:00 (2014)    Sujet du message: Pour toi - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul Répondre en citant

Tu es doué en écriture continus comme ça ! 

Revenir en haut
jujudesbois
Idoles


Inscrit le: 29 Jan 2015
Messages: 15
Féminin
Lucky stars: jin akanishi

MessagePosté le: Jeu 29 Jan - 14:22 (2015)    Sujet du message: Pour toi - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul Répondre en citant

super histoire
j'adore lire sur eux deux
merci c'est magnifique


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:12 (2017)    Sujet du message: Pour toi - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Étage 3 -> Salle de détente -> Compositeurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com