Index du Forum
 
 
 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Nouveau Départ - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Étage 3 -> Salle de détente -> Compositeurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lillyrose76
Trainees


Inscrit le: 13 Avr 2013
Messages: 9
Féminin

MessagePosté le: Dim 14 Avr - 11:25 (2013)    Sujet du message: Nouveau Départ - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul Répondre en citant

Nouveau départ.


** *** **

- Qu’est-ce que tu fais là ?

Il était vraiment surpris de la voir, après sa réaction quand il lui avait dit qu’il devait repartir, voyant qu’elle ne semblait vraiment pas bouleversée, il pensait que c’était la fin, qu’elle ne reviendrait plus vers lui. Il en avait pleuré une fois seul, mais maintenant elle était devant elle, les joues pleine de larmes.

- Je suis désolée… Je n’aurais pas du faire comme ci ça m’était égale que tu t’en ailles. C’est juste que… Je ne veux pas que tu partes… Pas encore… Je sais que tu le dois… Mais…

Il laissa sa valise tomber, s’approcha d’elle et la prit dans ses bras. Elle pleurait de plus belle, il n’aimait pas la voir ainsi. Elle laissait ses bras ballants, ne voulant pas se faire plus de mal. Quand il la relâcha quelques minutes plus tard, une fois qu’elle fut calmée, il essuya ses joues trempées.

- Viens avec moi !

Elle le regarda, surpris de sa demande.

- Je sais qu’ici tu as ta famille, c’est peut-être égoïste de te demander ça, mais il fallait que je le fasse. Rester un an loin de toi… C’est-ce qui me fait le plus de mal. Je ne suis rentré que depuis 6 mois, et je dois déjà repartir. Ga-Eul… Je t’aime, tellement. Mais je sais que ta famille compte beaucoup pour toi, alors si tu ne veux pas…

Elle posa un doigt sur ses lèvres.

- Pour moi, le plus important c’est toi. Quand je t’ai dit que tu devais partir, je ne le pensais pas… Je ne sais même pas pourquoi j’ai dit ça. Mais moi non plus, rester un an sans toi, je ne peux pas.

Elle pleurait de nouveau, elle venait d’entendre que les passagers devaient se préparer pour embarquer, elle ne voulait pas le voir partir. Elle le regarda de nouveau, elle lui fit un petit sourire, et hocha doucement la tête.

- Oui ?

Elle essuya ses larmes et hocha de nouveau la tête. Il sourit à son tour et la serra de nouveau dans ses bras, encore plus fort cette fois ci. Et cette fois, elle l’entoura aussi de ses bras.

- Tu es vraiment sure de toi ? Tu ne pourras pas revoir ta famille avant un moment.

- C’est si je ne t’ai pas toi que je suis malheureuse. Quand tu me ramène chez moi le soir après nos soirées tout les deux, je n’ai qu’une envie c’est de m’endormir vite pour te revoir le lendemain… Je ne ressentais pas ça avant, en tout cas pas autant.

Ils restèrent un moment ainsi avant qu’il ne l’écarte d’elle. Il lui sourit de nouveau et vint l’embrasser tendrement, baiser auquel elle répondit sans hésiter. Quelques minutes plus tard, ils se séparèrent. Puis il sortit son billet de son sac et lui montra un second billet… A son nom.

- J’ai toujours voulu que tu viennes avec moi. J’avais peur de te demander.

- Moi j’espérais que tu me demandes de venir.

Elle sortit son passeport de sa poche, il sourit, elle aussi puis il la reprit dans ses bras et la serra contre elle.

- Par contre, je n’ai pas eu le temps de prendre de bagages. Je pourrais peut-être te rejoindre dans quelques jours…

- Non… Pas un seul jour loin de toi, je m’occupe de tout ne t’en fais pas… Viens…

Il lui tendit la main, elle n’hésita pas et lui prit la main doucement. Il entrelaça leurs doigts et ensemble ils se dirigèrent vers la zone d’embarquement.

Une fois dans l’avion, elle s’installa juste à côté de lui, il avait fait en sorte de réserver deux places côte à côte en première classe. Il ne lui lâchait pas la main et elle faisait de même, elle était heureuse. Il était heureux. Plus tard, bien après que l’avion ai décollé, elle sourit et posa sa tête contre l’épaule du jeune homme, elle ferma les yeux pour s’endormir. Il la regarda un moment avant de sourire et de lui poser un baiser sur le front. Puis il appela une hôtesse de l’air.

- Vous désirez monsieur ?

- Est-ce que je pourrais avoir une couverture pour ma petite amie ?

- Bien sur monsieur, je vous l’apporte tout de suite.

- Je vous remercie.

Quand il eut la couverture, il la recouvrit délicatement avec, il crut qu’il l’avait réveillé, la voyant bouger délicatement, mais il sourit quand il la sentit se rapprocher un peu plus de lui.

Bien des heures plus tard, Ga-Eul prenait le repas que l’hôtesse de l’air venait de lui apporter, elle ne regrettait pas d’être partie comme ça, ce n’était pas un coup de tête, depuis qu’il était revenu vers elle six mois auparavant, elle ne voulait plus le quitter, les jeunes gens se voyaient tout les jours, pour rattraper le temps perdu.

Yi-Jung regarda par le hublot et sourit.

- Approche-toi…

Elle posa ses couverts sur sa tablette et se rapprocha de lui. Il sourit encore plus en voyant le regard qu’elle avait. Il lui posa un léger baiser sur la joue, elle se tourna vers lui, lui sourit et regarda de nouveau, par le hublot, ils pouvaient voir la statue de la liberté.

- Je te promets de t’y emmener dès que possible.

- Tu crois que tu auras le temps ?

- Bien sur, je ne vais travailler que trois jours par semaines, le reste du temps, je serais tout à toi.

** *** **

Deux heures plus tard, ils étaient en bas d’un immeuble, leur chauffeur venait de les déposer. Yi-Jung vint prendre la main de sa petite amie, il lui sourit et la conduisit à l’intérieur. Ga-Eul n’avait pas réfléchi au fait, qu’elle devrait vivre avec lui à partir de ce jour, mais ça lui plaisait, au moins, elle pourrait le voir quand elle le voudrait. Quand ils entrèrent dans l’appartement en question, elle fut surprise de voir à quel point il était grand, un grand salon menait directement sur une cuisine ouverte, il y avait la place de mettre son ancien appartement dans ce salon.

- Tu n’as qu’à prendre la chambre au fond à gauche, j’ai demandé à ce qu’on installe un lit d’appoint dans la pièce qui me servira d’atelier.

- Tu es sur ?

Il lui sourit et vint la prendre dans ses bras. Elle répondit à son étreinte, elle se sentait vraiment bien dans ses bras. Maintenant elle savait qu’elle ne serait plus séparé de lui.

- Ce sera temporaire, j’ai demandé à ce qu’on nous cherche un appartement avec une chambre en plus.

Cela faisait trois jours qu’ils vivaient ici, Ga-Eul s’adaptait très bien à cette nouvelle vie, pour elle ce qui comptait c’était être avec lui. Le lendemain de leur arrivé, il l’avait emmené s’acheter tout ce dont elle avait besoin, elle avait pris le strict minimum au début, mais Yi-Jung l’avait emmené dans une boutique de Luxe pour qu’elle s’habille, n’ayant rien d’autre avec elle. En voyant tout ce qu’il avait fini par lui acheter, elle s’en était voulu, elle ne l’aimait pas pour son argent. Mais il lui avait sourit en lui disant que ça lui plaisait de faire tout ça pour elle.

« Je sais que tu ne veux pas de mon argent, mais qu’y a-t-il de mal à faire plaisir à celle qu’on aime ? »

«  Je sais mais… Je n’ai pas besoin de tout ça non plus… »

«  Ca me fais plaisir Ga-Eul… Je t’assure… »

Elle s’était mise à rire en voyant sa mine boudeuse, il était toujours aussi gamin avec elle.

«  Ok ! Après tout, moi aussi ça me plais de faire plaisir à l’homme que j’aime. »

Mais ce soir là Ga-Eul était inquiète, depuis la veille elle avait vu Yi-Jung assez fatigué, elle se demandait au début s’il était malade, mais il lui avait assuré que non, ça ne l’avait pas vraiment rassuré, et puis ce matin, elle l’avait vu, réveillé à tout juste 6 heures du matin, alors qu’elle se levait pour boire un verre d’eau. Il se massait l’épaule gauche et retournait dans son atelier.

Elle savait que c’était à cause du lit d’appoint dans son atelier, la pièce était déjà suffisamment chargé pour y mettre un lit plus grand et plus confortable. Il dormait mal, en partie à cause d’elle, mais ce soir là, elle savait ce qu’elle devait faire, une chose dont elle avait envie depuis un long moment, bien avant leur départ. Elle se leva de son lit et se rendit dans l’atelier de Yi-Jung, elle fut surprise de ne pas le trouver dans la pièce.

- Ga-Eul ?

Elle se retourna en l’entendant l’appeler. Il avait l’air fatigué.

- Yi-Jung…

- Tu ne dors pas ? Il est tard.

- Toi non plus…

- Oh ! Je…

- Je sais pourquoi, à cause de ton lit…

- Ne t’en fais pas, ça ne durera pas. Jimmy a trouvé un appartement, il sera disponible dans quelques jours.

Il lui prit la main et la raccompagna à sa chambre, il lui posa un léger baiser sur le front, il allait lui souhaiter bonne nuit quand la jeune femme posa ses mains sur ses avant bras et vint l’embrasser tendrement. Il fut surpris de son geste, il la connaissait, elle était timide, c’était le plus souvent lui qui faisait le premier pas quand il voulait un baiser. Il ferma les yeux et répondit à son baiser. Il la repoussa délicatement quand il l’a senti passer ses mains sous son T-shirt.

- Ga-Eul… Non. Je ne veux pas que tu te sentes obligée à…

- Tu ne veux pas ?

- Si mais pas comme ça… Je ne veux pas profiter de toi… Je t’aime beaucoup trop pour ça.

- Tu ne profite pas de moi, et je ne me sens pas obligée, j’y pense depuis un moment, bien avant qu’on ne soit ici.

Il ne l’avait jamais vu comme ça, aussi sincère, elle lui tenait toujours les avant bras comme ci elle avait peur qu’il ne s’enfuit, voyant que sa réponse semblait définitive, elle baissa les yeux et retira doucement ses mains. Elle se retourna vers sa porte, elle allait ouvrir quand il la retourna vers lui pour l’embrasser plus passionnément que la fois d’avant.

Elle fut surprise, mais rapidement elle sourit contre les lèvres de son homme avant qu’ils n’entrent tout les deux dans la chambre.

** *** **

Le lendemain matin, Ga-Eul fut le première réveillée, elle avait encore sommeil, mais quand elle le vit allongé à ses côtés, elle sourit et garda les yeux ouverts. Elle resta un moment ainsi avant de venir poser tendrement sa main contre sa joue. Elle laissa ses doigts glisser le long de sa joue puis vers son nez. Elle voulait s’assurer qu’il était bien là.

- Tu me chatouilles…

Elle sourit en l’entendant parler, il gardait les yeux fermés.

- Je t’ai réveillé ?

- Hum. Mais si je suis réveillé comme ça tout les matins, je suis prêt à faire semblant de dormir.

Elle sourit, il ouvrit finalement les yeux et fut rassuré en la voyant aussi radieuse dès le matin, il avait peur qu’elle regrette mais la voir ainsi lui fit oublier cette idée. Elle allait se lever, mais il s’assit sur le lit et la serra contre lui.

- Reste encore un peu.

- Il est déjà 11 heures.

- M’en fiche, reste encore…

Elle se mit à rire et se rallongea à ses côtés. Elle était calée dans ses bras, en sécurité.

- Yi-Jung ?

- Oui ?

- Comment tu t’es fais cette grosse cicatrice dans ton dos ?

- Ah ! J’étais petit, je devais avoir 6 ans, je ne connaissais même pas les autres encore, enfin de vu seulement. Et tu me croiras si tu veux Jun-Pyo était déjà un tyran à cette époque.

- A 6 ans ?

Il sourit, repensant au passé.

- Oui, il trainait toujours avec Ji-Ho et Woo-Bin. Moi j’étais timide.

- Timide ? Toi ? Non !!

- Hey, ne te moque pas !

Il aimait la voir rire ainsi, mais il aimait aussi beaucoup la taquiner, il fit alors une mine boudeuse pour qu’elle croit qu’il lui en voulait.

- Oh allez, je plaisante, tu devais être trop mignon !

Il la regarda de nouveau.

- Devait ?

Ga-Eul roula des yeux vers le plafond.

- Tu es toujours mignon, même plus, mais je ne peux pas comparer.

- Bien rattrapé.

Elle se blottit de nouveau contre lui.

- Alors la suite ?

- Je disais donc que je ne trainais pas avec les autres, mais d’autres enfants s’amusaient à m’ennuyer, pas méchamment, enfin comparé à ce qu’on faisait nous au lycée. Un jour ils ont mis mon sac sur un arbre. Quand j’ai voulu aller le chercher, j’ai glissé et je suis tombé sur une branche.

- Tu aurais pu mourir…

- Je sais, mais je vais bien grâce à Jun-Pyo.

- Comment ça ?

- Les médecins ne voulaient pas m’opérer, j’avais une hémorragie interne à cause du choc. Ils disaient que c’était trop dangereux. Mais il a supplié un ami de ses parents, un grand médecin de m’opérer, et tu le connais, il obtient toujours ce qu’il veut.

- C’est comme ça que tu as rejoint les F4 ?

- Hum, je suis retourné à l’école un mois après, Jun-Pyo m’a dit que je pouvais rester avec eux si je voulais être tranquille, au début j’ai juste accepté pour ça, mais j’ai fini par vraiment les apprécier, en un an on est devenu les meilleurs amis du monde.

** *** **

Une demi heure plus tard ils se levèrent, c’était leur dernier jour avant que Yi-Jung ne commence son travail. Les employés ne viendraient que faire le ménage, Ga-Eul tenait à lui préparer elle-même à manger. Il aimait ça, elle cuisinait bien. En préparant à manger Ga-Eul lui fit une remarque.

- C’est aujourd’hui qu’on va avoir accès à internet non ?

- Oui, il vient cet après midi. Pourquoi ?

- Disons que Jan-Di sait que je t’ai rejoint, j’étais avec elle quand je suis partie, mais mes parents… ils doivent m’en vouloir.

Il sourit, quand elle avait parler de ses parents, il croyait qu’ils lui manqueraient déjà, mais quand elle avait dit cette dernière partie en le regardant et en souriant il avait été rassuré.

- C’est sur que partir comme ça, je pense que je t’en voudrais aussi, enfin juste un peu.

- Ils vont me dire que je suis partie sur un coup de tête, que je suis jeune et que je n‘ai pas réfléchi, et que je voudrais sans doute revenir très vite quand j’aurais compris que j’ai fais la plus belle erreur de ma vie.

- On ne pourra pas leur en vouloir de penser ça, même si je ferais tout mon possible que tu ne regrette jamais rien.

- Ce ne sera pas difficile, je sais que je ne regretterais pas de t’avoir suivi. Jamais. Et puis ils seront en colère sur le coup, mais ils savent que je t’aime, ils comprennent j’en suis sure.

Ce jour là, en fin d’après midi, Ga-Eul réussi à joindre ses parents, ils furent très surpris, mais quand Yi-Jung se mit devant la webcam de l’ordinateur et leur parla, ils comprirent que les deux jeunes gens étaient très sérieux, Yi-Jung aimait vraiment leur fille, ça se voyait.

** *** **

Six mois plus tard.

Depuis six mois ils étaient si heureux tout les deux, ils avaient fait un allé retour chez eux, en Corée pour rendre visite à leur famille et amis, mais ils n’avaient pas pu rester plus d’une petite semaine. Ils ne parlaient pas d’avenir, ils se contentaient de vivre au jour le jour, l’exposition de Yi-Jung avançait très bien. La plus belle exposition du monde, en tout cas c’est-ce que les journaux disaient. D’ici quelques semaines, elle serait visible pour la première fois à tous.

Mais à ce moment là Ga-Eul n’y songeait pas, elle était assise sur les toilettes de leur appartement, elle tenait un deuxième petit bâtonnet blanc. Le premier avait donné un résultat positif, elle attendait pour le deuxième. Depuis quelques jours elle se sentait fatiguée, mangeait beaucoup et avait l’impression d’avoir pris un peu de ventre. Elle n’était pas sure, mais une jeune femme qu’elle avait rencontrée quelques temps auparavant avait eu les même symptômes quand elle était enceinte de son fils.

Il ne restait que quelques secondes avant d’avoir le résultat, elle se mordillait la lèvre inférieur comme elle le faisait souvent. Elle avait peur, du résultat. Elle était tellement concentrée sur le résultat qu’elle n’entendit pas Yi-Jung rentrer chez eux, ni l’appeler. Il vit de la lumière sous la porte de la salle de bain, il entra donc la croyant dans un bain.

- Ga-Eul…

Quand elle le vit entrer elle se leva brusquement, ne sachant pas quoi faire, elle tenait encore le test dans sa main. Elle voulait fuir, partir en courant, ne sachant pas quoi dire. Mais elle savait qu’il la retiendrait avant qu’elle ne parte. Voyant qu’elle ne réagissait pas, il regarda l’objet qu’elle tenait dans sa main, elle le serrait fort, craignant sa réaction, mais il n’eut pas besoin de voir celui qu’elle tenait dans sa main, l’emballage était toujours sur le meuble à côté d’eux.

- Ga-Eul… Tu…

Elle hésitait à répondre. Il se rapprocha encore plus d’elle, elle avait baissé les yeux, il posa ses mains de chaque côté de son visage et la fit lever les yeux.

- Ga-Eul ?

- Je ne suis pas sure.

- Ca dit quoi ?

Elle desserra sa main et regarda le résultat. Positif.

- Ca dit que je suis enceinte. Le premier le disait aussi.

- Le premier, tu en as déjà fait un ?

- Oui, juste avant. Ces tests ne sont pas surs à 100%.

Il resta un moment ainsi, elle pleurait, ne sachant pas quoi faire. Elle quitta la salle de bain et alla s’asseoir sur le canapé. Elle essuya ses larmes et posa ensuite sa tête entre ses mains. Yi-Jung vint la rejoindre aussitôt, ne voulant pas la laisser seule.

- Tu en penses quoi ?

Elle releva la tête, elle était surprise par sa question. Il lui sourit, elle fut rassurée, mais ne savait pas quoi faire non plus.

- Je ne pensais pas tomber enceinte. Mais… C’est ton enfant… Notre enfant à tout les deux. Et puis si ça se trouve les deux tests sont faux…

Yi-Jung remarqua qu’elle avait eu un sanglot dans la voix en disant ça. Il lui prit les main et s’abaissa à son niveau.

- Je suis aussi d’accord, c’est ton enfant, notre enfant. Je n’imaginais pas avoir un enfant aussi vite.

- Yi-Jung… Si je suis bien enceinte, ça ne t’effraie pas ?

- Bien sur que j’ai peur… Qui n’aurait pas peur en apprenant qu’il va avoir un bébé ? Et puis si tu ne l’es pas, on pourra y remédier, non ?

Elle lui sourit, elle était rassuré qu’il pense ça, il la prit dans ses bras, elle le serra à son tour. Il la porta dans ses bras, puis il l’embrassa et la conduisit à leur chambre.

** *** **

Le lendemain ce fut Yi-Jung qui se réveilla en premier, il sourit en la voyant la main posé sur son ventre, ils n’étaient pas surs qu’elle soit enceinte, mais il était heureux, jamais il ne pourrait penser à l’avortement, et il sait que elle non plus ne pourrait pas. Elle remua un peu dans son sommeil, et sa main retomba sur le lit, Yi-Jung en profita pour y poser la sienne à l’endroit où pourrait se trouver son enfant.

Quand elle se réveilla, elle était toujours aussi heureuse que la veille en le voyant toucher tendrement son ventre.

- J’aimerais être sure Yi-Jung…

- Je sais… On va aller à l’hôpital aujourd’hui.

Ils restèrent un moment ainsi à discuter avant de se lever et de se rendre à l’hôpital, plein d’espoirs.

Dans le cabinet du médecin, une heure plus tard, le couple était de plus en plus nerveux. Il les accompagna à la table d’auscultation à côté d’un appareil à échographie. Ga-Eul s’allongea, nerveuse, très nerveuse. Yi-Jung le remarqua, il se mit à côté d’elle et lui prit la main.

- A ce que je vois vous vous attendez tout les deux à une bonne nouvelle.

Ga-Eul regarda son petit ami, elle parlait de mieux en mieux anglais, mais elle avait encore du mal à comprendre.

- Il dit qu’on s’attend à une bonne nouvelle en venant ici.

Elle se mordit de nouveau la lèvre inférieur, il se pencha vers elle et l’embrassa sur le front pendant que le médecin posait la sonde sur son ventre. Après plusieurs secondes de silence le médecin tourna l’écran vers eux.

Il indiqua quelque chose sur l’écran au jeune couple.

- La, c’est votre bébé… Félicitation.

Ils souriaient tout les deux, Ga-Eul pleurait, mais de joie, il se rapprocha encore plus d’elle et lui prit les deux mains.

- D’après sa taille je dirais que vous êtes enceinte de 15 semaines, vous ne vous en êtes pas rendu compte avant ?

Yi-Jung lui traduit ce qu’elle n’avait pas compris.

- Non, je ne savais pas, je ne pensais pas que ça faisait si longtemps.

- Normalement, d’ici un mois je pourrais vous dire si ce sera un garçon ou une fille. Mais rassurez-vous, tout va bien.

Le médecin ayant compris que Ga-Eul ne parlait pas très bien sa langue, parla doucement, et elle sourit, elle comprit tout ce qu’il lui dit.

Le médecin leur donne leur prochain rendez-vous pour contrôler que tout allait bien. Quand ils sortirent de l’hôpital, Yi-Jung prit Ga-Eul dans ses bras et la serra fort, il était heureux.

** *** **

Le jour suivant, Yi-Jung eu du mal à la quitter pour se rendre à son travail, il voulait rester avec elle et être sur que tout aille bien pour elle et leur bébé.

- Yi-Jung, je ne suis pas la première femme à attendre un enfant. Tu dois aller travailler.

- Peut être, mais tu attends notre enfant, je m’inquiète c’est tout.

Il finit par partir, mais il l’appela souvent dans la journée pour demander si tout allait bien. Elle aimait le voir comme ça. Il était vraiment aux petits soins avec elle. Quand il rentra du musé, elle était en train de regarder un film, quand elle l’entendit, elle se leva et vint le rejoindre. Il l’embrassa tendrement puis lui prit la main et la conduisit au salon.

- Regarde ce que j’ai trouvé, je sais que s’est un peu tôt, mais je n’ai pas pu résister.

Il sortit une petite paire de chausson beige d’un sac.

- Comme on ne sait pas si ce sera un garçon où une fille, beige ça ira bien au deux. Tu aimes ?

Elle sourit et hocha la tête.

- Tu préfèrerais quoi toi ?

- Hum… Ca m’est égale moi. Mais par contre si c’est une fille… Ma mère…

- Je le sais, mais c’est notre bébé pas le sien.

En effet Yi-Jung lui avait raconté ce que sa mère lui avait dit quand il était plus jeune, elle lui avait dit que si par malheur elle avait su qu’elle attendait une fille, elle l’aurait fait adopter au plus vite après la naissance. Elle voulait que ces enfants puissent obtenir l’héritage de son père. Ils avaient donc tout les deux peur de ce qu’elle pourrait faire si un de ces fils avait une fille.

- Tu crois vraiment qu’elle pourrait faire quelque chose ?

- Tu as vu comment elle a réagi quand je t’ai présenté à elle, je ne voulais pas, c’est toi qui a insisté, mais mon grand-père nous a soutenu. Il a changé, ça me fait plaisir.

- J’ai continué de le voir pendant ton séjour en Suède, il a appris à m’apprécier.

- Apprécier ? Il t’adore. Je pense que lui sera heureux d’avoir une petite fille, enfin arrière petite fille. Mais ma mère pourrait me renier. Si c’est le cas, je…

Elle vint s’asseoir sur ses genoux et lui fit face. Elle posa un doigts sur ses lèvres pour l’empêcher de parler.

- Je m’en fiche… Même si tu perdais tout ton argent, tout tes biens, ça m’est égal. Tout ce que je veux c’est vivre avec toi et notre bébé.

Il lui sourit, elle se fichait bien de son argent, il la serra dans ses bras un long moment avant qu’ils ne se lèvent finalement de ce canapé.

** *** **

Quelques semaines plus tard, ils avaient décidés de prévenir au moins leurs amis de la grossesse de Ga-Eul, ils avaient tout prévu pour que la mère du jeune homme ne soit pas au courant, lors de son exposition, son ventre ne se voyait pas encore, enfin juste un peu, elle avait mis une tunique assez large mais élégante afin de le cacher, donc quand les journalistes les avaient pris en photo, personne n’avait rien su.

Leurs amis devaient arriver par le prochain avion, ils voulaient leur faire une surprise totale, alors elle était restée chez eux. Yi-Jung était parti les accueillir, quand il les vit, il fut ravi de les voir, même si ils se parlaient souvent par webcam, les voir en personne était bien mieux. Jan-Di fut surprise de ne pas voir son amie, mais elle fut rassurée quand elle vi Yi-Jung sourire et lui dire qu’elle les attendait chez eux.

Ils arrivèrent peu de temps après à l’appartement du couple, Yi-Jung les fit entrer. De son côté Ga-Eul sourit en entendant la porte s’ouvrir et ses amis parler. Elle était un peu nerveuse à l’idée de leur dire la vérité, mais en même temps elle voulait partager ce bonheur avec eux. Elle toucha tendrement son ventre et sourit de nouveau, enceinte de presque 6 mois, il se voyait bien maintenant.

Elle quitta leur chambre et rejoignit les autres dans le salon. Quand elle la vit Jan-Di, elle alla directement la voir, sans faire attention. Mais en arrivant juste à côté d’elle, elle s’arrêta net. Passa du ventre au visage de son amie, puis elle se tourna vers Yi-Jung et de nouveau vers son amie.

- Ga… Ga-Eul… Depuis quand ?

- Hum… 5 mois et trois semaines, enfin environ.

Ils étaient tous surpris de cette nouvelle, et le couple ne put d’empêcher de rire en voyant leur tête. Ga-Eul s’assit sur le canapé, Jan-Di vint la rejoindre.

- Pourquoi vous n’avez rien dit ?

- On voulait vous faire la surprise. Quand vous nous avez demandé si vous pouviez venir, on s’est dit que ce serait le moment idéal pour vous l’annoncer.

- Pour une surprise c’est une surprise.

Ji-Ho s’installa sur le fauteuil en face de Jun-Pyo qui s’était assis à côté de sa fiancé. Woo-Bin s’assit lui aussi, à côté de Ga-Eul.

- Vous savez ce que vous aller avoir ?

- Oui, depuis une semaine on le sait.

Voyant qu’elle ne disait rien. Il se tourna vers Yi-Jung qui ramenait des boissons.

- Ca aussi vous voulez nous en faire la surprise ?

Ils se mirent à rire. Yi-Jung vint les rejoindre et s’assit sur le dernier fauteuil libre.

- Une fille, on va avoir une petite fille.

Ils discutèrent un moment ensemble, de tout et de rien, surtout du futur bébé à vrai dire. Ils ne leur en voulaient pas de leur avoir caché la vérité, c’était une très bonne surprise.

- Au fait, vous savez comment l’appeler ?

- Oui, on a réfléchi un moment et on est resté sur un prénom. Ha-Seon.

- Ha-Seon ? Ouah, c’est joli.

Jun-Pyo se tourna vers Yi-Jung.

- C’est pas pour plomber l’ambiance, mais… Ta mère va…

- Oui, on le sait. Mais elle ne sait pas que Ga-Eul est enceinte, on a prévenu mon grand père quand même, si on lui cachait ça, il nous en voudrait vraiment. Mais il ne veut pas en parler à ma mère pour le moment, il veut qu’on lui dise une fois Ha-Seon née.

- Comment vous allez faire ? La petite va naitre ici ?

- Non, on en a discuté avec Yi-Jung, on veut qu’elle naisse en Corée. Mais, on ne sait pas comment faire.

- Dans quelques temps Ga-Eul ne pourra plus voyager, ça deviendra trop dangereux pour elle et pour le bébé. Mais si ma mère s’en rend compte avant la naissance, on a peur de ce qu’elle pourrait faire. Alors même si on ne veut pas, si c’est le seul moyen on restera ici.

- En fait vous devez juste éviter ta mère.

- Oui. Ma mère sait que Ga-Eul et moi on sort ensemble, donc on ne peut pas faire semblant de rien.

Ils discutèrent encore un moment avant que leurs amis ne se rendent à leur hôtel, il n’y avait pas de place ici pour eux. Quand ils furent partis Ga-Eul entoura le torse du jeune homme de ses bras.

- Je suis contente qu’on leur ai dit.

- Moi aussi.

** *** **

Le lendemain Ga-Eul venait de finir son petit déjeuner, son petit ami était parti tôt régler certains détails, ils allaient retourner chez eux, ils en avaient discutés la veille au soir. Elle allait commencer à ranger la cuisine quand quelqu’un frappa à la porte, elle sourit et alla ouvrir, elle ne fut pas surprise de voir Jan-Di sur le pas de la porte.

- Tu es occupée ?

- Non, Yi-Jung est occupé aujourd’hui. Pourquoi ?

- Mon chéri m’a donné sa carte de crédit et m’a dit de t’emmener faire du shopping, histoire de fêter ça, tu viens ?

- Mais…

- Allez, viens !

Ga-Eul n’insista pas, elle prit son manteau et suivi son amie. Elles passèrent la journée dans les boutiques, Ga-Eul n’acheta rien, elle savait qu’elle ne pourrait pas entrer dans de nouveaux habits avant un moment.

- Je sais où on va aller pour que tu te fasses plaisir…

Jan-Di la conduisit au troisième étage du centre commerciale, elles marchèrent encore un petit moment avant que Ga-Eul vit où son amie voulait l’emmener.

- Tu es sure que ça ne gênera pas Jun-Pyo ? Je n’ai pas pris d’argent sur moi, et quand je rentre dans ce genre de magasin, c’est dur de résister.

- Il m’a dit que tu devrais considérer ça comme ses félicitations, tu le connais. Allez on y va.

C’était un magasin pour bébé, quand Ga-Eul entra son visage s’illumina, avec Yi-Jung ils avaient déjà acheté quelques affaires pour leur fille, des body, des chaussons, quelques tenues et pyjama. Mais elle aimait toujours autant s’extasier devant tout ça.

- Tu as déjà acheté ce qu’il vous fallait ?

- Non, comme on doit retourner en Corée, on achètera tout là bas, ce sera plus pratique que de tout devoir transporter par avion. On a juste quelques vêtements, et une peluche que Yi-Jung a acheté quand on a su que c’était une fille.

Jan-Di sourit, elle était vraiment heureuse pour ses amis. Elles firent un tour dans le magasin avant que Ga-Eul s’arrête devant une couverture pour bébé, celle si était toute douce, rose et blanche. Le tour était rose, et dessus se trouvait un petit lapin blanc.

- Elle te plais ?

Ga-Eul hocha la tête. Jan-Di la prit dans ses main et la mis ensuite dans le caddie qu’elle poussait.

- Jan-Di…

- Si mon fiancé apprends que tu n’as rien pris, il sera déçu. Et puis moi aussi ça me fais plaisir. Cette carte a un plafond valable uniquement le temps qu’on soit ici, alors profite. On a déjà utilisé ce qu’il faut pour l’hôtel. L’argent dessus vient aussi de Woo-Bin et Ji-Ho.

Ga-Eul sourit, après tout, ce n’était pas comme si elle quémandait, c’était un cadeau de ses amis.

- Il y a encore des petites choses que j’aimerais, mais le reste je veux le choisir avec Yi-Jung.

- Bien sur, là on ne prend que des petites choses, le plus important c’est normal que tu le choisisses avec lui.

Ga-Eul n’acheta pas grand chose, une robe rouge avec les chaussures assorties, deux peluches représentant des lapins, et une parure de lit, du même rose que la couverture, et aussi quelques pyjama et body qu’elle trouvait adorable.

- Tu aimes toujours autant les lapins à ce que je vois.

- J’adore, Yi-Jung est d’accord pour qu’on en mette dans la chambre de Ha-Seon.

La journée passa rapidement ainsi, puis Jan-Di raccompagna son amie chez elle. Quand elle rentra dans son appartement avec le sac d’achat, elle fut surprise de voir Yi-Jung déjà là, leurs valises étaient prête.

- On s’en va ?

Il lui sourit et se rapprocha d’elle.

- Il reste des places dans l’avion privé de Jun-Pyo, ce sera plus confortable pour toi de voyager ainsi.

- Pourquoi tu ne m’as rien dis ce matin ?

- Parce que je devais régler certaines petites choses, une surprise, si tu peux attendre jusqu’à notre arrivée chez nous.

- Quelle genre de surprise ?

Il souriait, il adorait voir ce regard qu’elle lui faisait à chaque fois qu’elle voulait quelque chose.

- Tu le sauras vite, alors tu es prête ?

- Oui… Mais faut juste trouver de la place pour tout ça…

Il regarda dans le sac qu’elle lui tendit. Il sourit en voyant la couverture, et encore plus quand il vit la petite robe rouge.

- Ouah ! J’ai hâte de la voir dans cette robe. Et de la border dans cette couverture.

Ils sourirent tout les deux, Yi-Jung rangea ces nouveaux achats dans une des valises, puis il vint lui prendre la main.

- On y va ?

Ils quittèrent ensemble cet appartement qui avait connu leur bonheur, bonheur qu’ils n’oublieraient jamais. Bonheur qui ne faisait que commencer.

** *** **

Une fois en bas ils montèrent dans la voiture que Yi-Jung avait fait appeler.

- Les autres nous attendent à l’aéroport. On part bientôt.

- Tu es sur que ça ira pour Ha-Seon ? Je suis inquiète.

- Ne t’en fais pas, j’ai parlé au médecin ce matin, il m’a dit que si tu te reposais bien et que tu te levais de temps en temps pour marcher un peu, ça irait. Ne t’en fais pas, je ne mettrais pas votre vie en danger à toutes les deux.

Plus tard, ils étaient tous dans l’avion, celui-ci venait de décoller, ils avaient tous hâte de rentrer chez eux. Surtout Yi-Jung et Ga-Eul qui n’étaient pas rentrés depuis longtemps.

Le voyage se passa très bien, Ga-Eul était bien installée, Jun-Pyo avait demandé un avion qui contenait une couchette, rien qu’une, donc la jeune femme pouvait s’allonger quand elle avait sommeil.

Yi-Jung veillait sur elle à chaque instant, il voulait être sur qu’elle aille bien.

Quand ils arrivèrent chez eux, la première chose que Yi-Jung fit c’est d’emmener la jeune femme à l’hôpital, même si il n’y avait pas vraiment de risque, il voulait être sur que tout allait bien. Le médecin les rassura, ils furent soulagés, mais il leur dit bien que la jeune femme devait se reposer pendant quelques jours pour ne pas être trop dérangée par le décalage horaire.

Ce soir là, Ga-Eul et Yi-Jung dormirent chez Jun-Pyo, la mère du jeune homme avait revendu son atelier lors de son départ, heureusement il avait prévu et avait fait déplacer ses œuvres et ses affaires chez son grand père. Ga-Eul s’endormie rapidement, épuisée par le décalage horaire, Yi-Jung profita de ce moment pour parler à son ami.

- Ca ne t’ennui pas qu’elle reste ici quelques jours le temps que je prépare tout ce qu’il faut ?

- Non bien sur, elle peut rester.

- Merci, je ne veux pas qu’elle se fatigue pour le moment.

Yi-Jung retourna dans la chambre, la jeune femme dormait paisiblement, il sourit en la voyant ainsi puis se coucha près d’elle, quand elle le sentit s’allonger à ses côtés, elle se rapprocha pour qu’il la prenne dans ses bras.

Ce qu’il fit aussitôt.

Quand elle se réveilla le lendemain, il était près de midi, mais elle se sentait bien, elle se prépara et quitta la pièce. Elle cherchait Yi-Jung.

- Mademoiselle Ga-Eul ?

Elle se retourna et vit le majordome Lee devant elle.

- Le jeune maitre rentrera tard, il a quelque chose à faire pour la surprise qu’il vous réserve. Je ne peux pas vous en dire plus.

- Oh, d’accord. Merci. Vous savez depuis quand il est parti ?

- Vers huit heure ce matin. Si vous voulez vous pouvez l’appeler, il a dit qu’il répondra si c’est vous qui l’appelez.

Elle sourit, le majordome s’éloigna, elle sorti aussitôt son téléphone de sa poche. Il décrocha aussitôt, elle avait juste envie de lui parler un moment, d’entendre sa voix, elle ne lui demanda pas ce qu’il faisait, il voulait lui faire une surprise, et elle respectait cela.

Quatre jours plus tard, Ga-Eul lisait un livre dans le salon quand Woo-Bin entra dans la pièce. Il lui sourit et vint lui prendre la main.

- Oppa ? Qu’est-ce que tu fais ?

- Ta surprise est prête, Yi-Jung m’a demandé de venir te chercher, je suis le seul dispo, et il veut t’attendre là bas.

Ga-Eul sourit et le suivit dans hésiter. Elle ne posa pas de question même si elle en avait envie, elle se retenait, elle saurait bientôt de quoi il s’agit.

Quand il arrêta la voiture, un homme vint lui ouvrir la porte. Elle sortit, se demandant ce qu’il se passait.

- Ga-Eul ? Profite bien de ta surprise, et appelle-nous ensuite…

Elle ne comprit pas, Woo-Bin démarra et parti sans rien ajouter de plus, le sourire aux lèvres. L’homme pria Ga-Eul de le suivre, elle écouta, il ouvrit une porte et laissa la jeune femme entrer à l’intérieur. Puis il sorti. Sans avoir dit quoique ce soit.

Ga-Eul ne comprenait pas, elle était dans une maison étrangère, une très belle maison, très grande aussi, elle regarda tout ce qu’il y avait autour et souriait en se baladant à l’intérieur.

- Elle te plais ?

Elle se tourna vivement, surprise dans ses pensées. Elle sourit en voyant Yi-Jung se rapprocher d’elle.

** *** **

- Alors ?

- Elle est vraiment belle cette maison…

- Tu trouves ?

Elle hocha la tête et se retourna pour continuer de l’admirer.

- Je suis contente qu’elle te plaise, vu que c’est la notre.

Ga-Eul se retourna de nouveau, surprise par ce qu’il venait de dire.

- La notre ?

Il s’approcha encore plus d’elle et lui prit les mains.

- Quand on est venu la dernière fois, mon grand père nous a offert cette maison, mais je voulais t’en faire la surprise pour quand on reviendrait pour de bon, et l’arrivée de Ha-Seon m’a obligé à faire quelques changement.

Il fut surpris de la voir pleurer, il pensait vraiment que ça lui plairait. Il lui essuya ses larmes, elle releva les yeux vers lui puis vint le serrer dans ses bras.

- Merci ! Yi-Jung… Merci.

Il l’entoura de ses bras et sourit à son tour, il était rassuré. Ils restèrent un moment comme ça avant qu’il ne se détache d’elle, il lui prit la main.

- Une dernière surprise…

- Encore ? Tu veux m’achever ?

- Ne dis pas n’importe quoi… Allez…

Il la conduisit à l’étage, lui montra d’abord leur chambre, puis il la conduisit à une autre pièce. Quand il ouvrit la porte, Ga-Eul put voir une adorable chambre d’enfant, parfaite pour une petite fille. Elle put voir le mobilier qu’elle avait repéré quelques semaines auparavant à New York.

- Mais…

- Ce berceau… Et tout ce qui allait avec, ils sont vraiment beau, je n’ai pas pu résister. Ji-Ho l’a gardé chez lui pendant tout ce temps, depuis notre retour j’ai passé mon temps à aménager sa chambre.

- Elle est parfaite.

Elle s’approcha du berceau où dormirait sa fille, il avait posé ce qu’elle avait acheté avec Jan-Di. Elle sourit en voyant tout ce qu’il avait fait. Elle aimait tout. Le rose pâle de la chambre, le blanc du plafond et des meubles. La frise mesurant la taille en forme de lapin. Le petit rocking chair où Ga-Eul imaginait déjà s’y bercer avec sa fille.

- Elle te plais alors ?

- Je l’adore.

Quelques semaines plus tard, à l’hôpital.

Ga-Eul tenait sa fille dans les bras, elle avait à peine trois heures, l’accouchement avait été difficile, et long, mais quand le médecin lui avait sa fille dans ses bras elle avait tout oublié, elle était tellement heureuse. Yi-Jung était assis à côté d’elle, à sa naissance il avait pleuré, tellement heureux qu’elle soit enfin là.

Leurs amis n’étaient pas encore venus la voir, ils attendaient à l’extérieur. Yi-Jung posa un doigts sur la joue de sa fille et lui caressa tendrement. La petite ouvrit rapidement les yeux avant de les refermer aussitôt.

- Elle te ressemble Yi-Jung.

- Tu trouves ?

- Oui… Vraiment beaucoup.

Ils restèrent un moment seuls tout les deux, avant de faire rentrer leurs amis. Ils passèrent tous un bon moment tous ensemble, Ha-Seon reçu des cadeaux de leur part à tous. Plus tard au moment de quitter la chambre Yi-Jung les suivit.

- Je vous raccompagne.

Ga-Eul sourit et s’allongea dans son lit, face au berceau de sa fille. Puis elle ferma les yeux, elle commençait à s’endormir quand elle entendit la porte s’ouvrir.

Elle se releva pensant que c’était Yi-Jung mais elle fut surprise de trouver sa belle mère dans la chambre.

La femme souriait, elle s’approcha du berceau, la petite était bordé par une couverture blanche, celle que Ji-Hoo leur avait offerte, la jeune femme avait oublié la rose chez eux.

- Pourquoi ne pas m’avoir prévenue de la naissance de mon petit fils ? Je l’ai appris par des journalistes.

Ga-Eul ne savait pas quoi dire, elle avait peur de sa réaction si elle apprenait que c’était une fille. Mais elle se décida à le faire.

- C’est une fille. So Ha-Seon.

- Quoi ? Une fille ? Comment as-tu pu donner naissance à une fille sous le nom des So ?

Elle s’approcha rapidement d’elle, Ga-Eul voulu se lever, mais elle avait encore mal, elle ne pouvait pas.

- Ne la touche pas !

Yi-Jung venait de rentrer dans la chambre, il avait vu la voiture de sa mère dans le parking, ils avaient tous aussitôt rebroussé chemin, il se mit devant elle. Jan-Di alla près de son amie qui essayait toujours de se lever.

- Reste tranquille…

- Donne-la moi s’il te plais, je dois la tenir.

Woo-Bin prit la petite dans le berceau et la donna à sa mère qui se calma aussitôt.

- Va-t-en maman. Je t’interdis de t’approcher de notre fille. Oui, une fille, Ha-Seon est ma fille et je suis très fier d’être son père.

- Yi-Jung !

- Non ! A ton avis pourquoi je ne t’ai rien dis ? Je savais comment tu réagirais. Mais ça ne change rien. Ha-Seon est ma fille, tu n’y changeras rien. Maintenant va-t-en !

Elle parti sans rien dire. Une fois certains que tout allait bien pour eux, leurs amis partirent.

Yi-Jung remis sa fille dans le petit lit après l’avoir embrassé sur le front puis il rejoignit Ga-Eul qui continuait de s’inquiéter, mais quand il la prit dans ses bras, elle se sentit aussitôt mieux.

Trois jours plus tard, la jeune femme pouvait rentrer chez elle avec leur fille. Yi-Jung était en train de ramener toutes leurs affaires dans la voiture quand son grand-père entra dans la chambre.

- Grand-père !

Elle sourit en le voyant. Elle tenait le cosy avec sa fille endormie.

- Alors vous rentrez ?

- Oui, le médecin dit que tout va bien.

- Tant mieux, je t’accompagne ?

Elle hocha la tête, enfila son manteau et ils sortirent. La grand-père regarda sa petite fille dormir.

- Tu sais, ma fille est venue me voir juste après sa visite. Elle est vraiment énervée.

Quand il vit la jeune femme baisser la tête il continua.

- Ne t’en fais pas, elle m’a dit qu’elle reniait son fils, mais moi j’en ai pas l’intention. Ca fait trois ans que toi et Yi-Jung êtes sur mon testament, quand j’ai su que Ha-Seon était née, j’ai appelé mon avocat pour qu’elle en ai également une partie.

- Grand-père !

Il regarda devant lui.

- Ah ! Yi-Jung.

Ils les accompagna jusqu’à leur voiture puis il reparti après avoir embrassé sa petite fille et le jeune couple. Yi-Jung était vraiment surpris, il n’était jamais comme ça avec lui avant, mais depuis son retour de Suède maintenant tout allait pour le mieux.

Une demi heure plus tard ils étaient chez eux, Ga-Eul tenait sa fille et Yi-Jung leur ouvrit la porte. Il posa les sacs sur le sol et vint prendre la jeune femme dans ses bras veillant à ne pas faire de mal à sa fille.

- Bienvenue chez nous mes amours.

C’est dans cette maison qu’ils vivraient le reste de leur vie, avec leur fille, heureux comme ils ne l’auraient jamais espérés. Il aura suffit d’un nouveau départ pour qu’ils vivent cette vie pleine de joie.

Un nouveau départ pour une nouvelle vie, et un coup de pouce de leur âme sœur.

Si... Je ne t'avais pas connu, je n'aurais probablement pas
ressentie cette douleur, cette peine, cette attristement, et mes
larmes... N'auraient probablement pas coulé comme ça. Cependant, si je
ne t'avais pas connu, je n'aurais pas été capable de me sentir si
heureuse, si douce, si aimante, si chaleureuse, et si bénie comme ça.
Aujourd'hui encore, je continue à contenir mes larmes et regarder haut
vers le ciel, regarder haut vers le ciel ...

mon blog ---> http://haneulsora.eklablog.com/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 14 Avr - 11:25 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
jujudesbois
Idoles


Inscrit le: 29 Jan 2015
Messages: 15
Féminin
Lucky stars: jin akanishi

MessagePosté le: Jeu 29 Jan - 15:16 (2015)    Sujet du message: Nouveau Départ - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul Répondre en citant

heureusement que le grand-père et leur amis sont là 
super 


Revenir en haut
kaien
Trainees


Inscrit le: 15 Mar 2015
Messages: 10
Masculin
Lucky stars: furukawa yuki

MessagePosté le: Dim 15 Mar - 23:08 (2015)    Sujet du message: Nouveau Départ - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul Répondre en citant

jai bcp aimer

Revenir en haut
pati
Idoles


Inscrit le: 19 Mar 2015
Messages: 16
Féminin
Lucky stars: big bang

MessagePosté le: Ven 20 Mar - 17:53 (2015)    Sujet du message: Nouveau Départ - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul Répondre en citant

très sympa! merci d'avoir partager cette histoire

Revenir en haut
mamki
Idoles


Inscrit le: 14 Mar 2015
Messages: 21
Féminin
Lucky stars: Lee Jong suk

MessagePosté le: Sam 21 Mar - 16:04 (2015)    Sujet du message: Nouveau Départ - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul Répondre en citant

hummmmmm  voila enfin une fin comme on les imaginerai à la fin du drama surtout pour ce couple que j'ai suivi avec beaucoup d'interet dans ce dramaBonne continuation  et Jan-di et Jun-Pyo ???? pas de bébé encore !!! lol 

Revenir en haut
yoona31
Idoles


Inscrit le: 09 Avr 2015
Messages: 13
Féminin
Lucky stars: Lee Jong suk

MessagePosté le: Sam 11 Avr - 18:08 (2015)    Sujet du message: Nouveau Départ - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul Répondre en citant

Merci c'était vraiment bien !!

EXO ! We are one !


Revenir en haut
PeelGreen
Idoles


Inscrit le: 04 Sep 2014
Messages: 14
Féminin

MessagePosté le: Jeu 23 Avr - 00:33 (2015)    Sujet du message: Nouveau Départ - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul Répondre en citant

Trooop bien car moi aussi j'étais resté sur ma faim avec ce couple  ! Merci beaucoup pour avoir partager ta fiction ^^

L'important n'est pas de vivre ses rêves mais d'en avoir !


Revenir en haut
Lee Min Ah
Idoles


Inscrit le: 03 Mai 2015
Messages: 11
Féminin
Lucky stars: aaron yan

MessagePosté le: Lun 4 Mai - 19:30 (2015)    Sujet du message: Nouveau Départ - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul Répondre en citant

Super Fiction lorsque j'ai regarder ce drama je me suis demander plusieurs fois si c'était vraiment la fin


grace a ta fic que je trouve super cette fin est beaucoup mieux a mon gout


merci beaucoup


perso tu peu en faire une autre sur un autre dama ce sera tjrs aussi bien surtout si c'est bien écrit


Revenir en haut
Ava777
Idoles


Inscrit le: 30 Mai 2015
Messages: 22
Féminin
Lucky stars: lee min ho

MessagePosté le: Sam 30 Mai - 17:25 (2015)    Sujet du message: Nouveau Départ - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul Répondre en citant

Han super, j'ai hâte de la lire *o*

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:18 (2017)    Sujet du message: Nouveau Départ - BOF Fiction - Yi Jeong / Ga Eul

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Étage 3 -> Salle de détente -> Compositeurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com