Index du Forum
 
 
 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[OS] Rencontre du destin *hétéro avec lemon*

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Étage 3 -> Salle de détente -> Compositeurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
abbypurple
Idoles


Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 29
Féminin
Lucky stars: rain

MessagePosté le: Mar 2 Avr - 22:18 (2013)    Sujet du message: [OS] Rencontre du destin *hétéro avec lemon* Répondre en citant

c'est l'os que j'ai pour l'anniversaire de yamapi. bien sur il n'y a pas que du lemon XD, mais le lemon est BIIIIIIIIIIIIEEEEEEEEEENNNNNNN etaler( je crois que sur word il faisait 2 ou 3 pages, un truc comme ca, rien que pour a partie lemon XD)
bonne lecture et j'espere que vous aimerez. ca ressemble a ce que j'ecris en general XD. les paroles sont ecrites par moi XD

ps: le montage est fait par nao-chan, parce que j'avais la flemme XD




" Je l'ai rencontrer il y a quelque temps déjà. Dans une boite, elle était si belle que la lune elle même semblait bien moins brillante qu'elle. Elle n'était pas un ange, ni un demon, elle etait juste elle. En temps normal, mes yeux ne se serait pas aventurer sur une fille comme elle. Elle n'avait rien des filles superficielle que je fréquentais à cette epoque.
Quiconque ayant des yeux voyait qu'elle était libre et qu'aucun lien n'aurait pu la retenir. Elle ne savait pas qui j'étais, et ne cherchait même pas à me draguer. Mais quand mes yeux se sont poser sur elle , j'ai su que je devait l'approcher, lui parler, avoir un contact avec elle quelqu'il soit. Quand je me suis approcher d'elle , elle n'a pas eu la reaction que j'espérais.
Elle m'a rit au nez en me disant que j'etais très drole. je l'ai ensuite inviter a boire un verre, elle ne voulait pas, mais j'ai insister, insister, et encore insister. son amie lui a dit d'accepter, car j'etait le grand yamapi. elle m'a alors demander tres simplement" vous etes connue dans quoi?" j'ai alors repondu" dans pleins de domaine" elle m'a rit au nez encore une fois en me traitant de frimeur, mais au final, elle a accepter mon offre. au debut, on buvait calmement. je ne pouvais m'empecher de la regarder. elle etait si... belle... je voulait lui parler a tout prix, mais les mot ne sortait pas. j'etais devenu timide comme un gamin de 12 ans devant la premiere fille dont il est amoureux. elle avait pris la parole de maniere surprenante. avait-elle senti ma gene?
je ne l'ai jamais su. la conversation avait commencer simplement .

- je n'ai pas bien compris qui vous etes. vous etes connu c'est ca?
- oui, je m'appelle yamashita tomohisa. et vous?
- appelez moi abby. vous faites quoi dans la vie, mr yamashita?
- je suis un idol.
- je n'ai pas tres bien compris ce que c'est....
- en gros, je chante, danse, je suis acteur, et il m'arrive meme de presenter des emissions tele.
- c'est bien. enfin je crois.
- et vous?
- moi? je suis.... un peu tout.
-je ne comprend pas vraiment....


son amie etait alors venue la chercher.

- escusez moi, mais on doit partir. demain matin on doit se lever tres tot.
- jess T_T je veux pas rentrer moi T_T
- tu te demerdera avec le dragon alors

j'etais vraiment intriguer. qui etait se dragon? je ne le savait pas, mais il faisair peur a abby. j'etais appeurer quand je l'ai vu se lever. une seule chose me traversa l'esprit a ce moment la..... et je ne pu me retenir de lui demander.

- est ce que je vous reverrais?
- elle reviendra surement.
-demain vous serez la?
- pourquoi ca vous interesse?
- je veux vous revoir. je ne sais pas pourquoi, mais je le veux... vraiment....au plus profond de moi
- je reviendrais peu-etre demain...mais je ne vous promet rien
- est ce un rendez-vous?


son amie s'etait rapprocher de moi. elle me regardait le sourire au levres.

- non, yamapi, ce n'est pas un rendez vous ^^

elle avait pris abby par le bras et etait partit loin de moi.
le lendemain comme prevue, j'avais finit l'entrainement et j'etais partie me faire beau. je ne suis pas quelqu'un de peu sur de moi, mais j'avais demander a mes meilleurs amis de venir m'aider a choisir quoi mettre: akanishi jin, ikuta toma, nishikido ryo et narimiya hirOki. je ne savait pas encore au combien cela allait etre important pour moi. j'etais arriver en boite, avec les meilleurs amis qui me servait d'eclaireur. j'avais attendu et attendu, jusqu'a les voir arrivee. abby et sa copine n'etait pas seules, il y avait du monde avec elles. des qu'elles etaient entrer, une masse de garcons s'etait amoncer sur elles, meme des gars connu. elle avait fuger au toilettes et n'en etait pas ressortit. je suis donc aller la rejoindre. elle etait a la cabine du fond. elle etait assise sur les wc, entrain de fumer. j'avais frapper 2 fois et elle avait ouvert la porte. me voyant, on s'est regarder un moment ainsi. puis elle m'a fait entrer. on s'est assis tout les deux parterre dans la cabine, puis nous avons commencer a parler. cette fois la, nous avons parler toutes la nuit. nous nous sommes raconter nos probleme et nos souvenir. ce fut une nuit magique. cette nuit la, nous ne nous sommes meme pas embrasser. elle l'avait meme avouer qu'elle aimait bien mon cote frimeur. je n'avais pas su comment le prendre. ses amies sont venue la recuperer au petit matin et elles sont rentrer. quand j'y pense, je ne savait pas grand chose d'elle. elle n'avait pas dit grand chose, en fin de compte. j'avais beaucoup plus parler qu'elle. en une nuit, elle m'avait soulager des mes plus gros problemes, en me conseillant. elle semblait si pure... je me souviens m'etre demander ce qu'elle pouvait bien faire a cet endroit. je me souviens aussi avoir eu beaucoup de mal a me retenir de la garder avec moi. je luttait pour ne pas la retenir.
le lendemain , elle etait revenue. et nous avions encore parler au bar, mais cette fois ci, je voulait la garder pour moi. je l'ai donc emmener chez moi. on avait vider toutes mes bouteilles d'alcool. je me suis alors rendu compte qu'elle avait une excellente descente. peu etre meme meilleure que moi. je me souviens avoir brancher la playstation. elle avait rit mais m'avait battu a plusieur reprise a takken. il y avait deux personnes qui etait capable de me battre a un jeu, nino-san et elle. j'en avait ete surpris. Je me souviens d'ailleur avoir eu faim. elle m'avait preparer un truc delicieux et tres rapide. j'en avais lecher l'assiette. ca l'avait fait rire. elle avait un rire formidable. qui aurait cru que je puisse ressentir ce genre de chose pour une femme. elle ne voulait pas s'attacher. elle ne le pouvait pas, mais a ce moment la, je l'ignorait encore. j'ignorais que de l'approcher etait comme une epais a double tranchant... ce fut ainsi pendant 3 autres jours. on s'amusait si bien que j'en oubliait qu'elle n'etait pas japonaise...le 4eme jour elle est venue a la maison et comme d'hab, on s'est amuser. elle m'avait battue a Need For Speed, j'avais voulut attraper la manette( oui je suis mauvais perdant) et elle etait tomber sur le canaper.
en voyant ca, j'avais eu tant de mal a me concentrer pour ne pas lui sauter dessus, que ma pression s'etait evaporer et que je l'avais embrasser. elle me l'avait rendu. je me souviens que c'etait le meilleur baiser que je n'avais jamais recu. Encore aujourd'hui, il reste le plus merveilleux et delicieux. Je m'en souviens encore comme si c'etait hier. peu a peu, les choses s'etaient accellerer. elle m'avait murmurer quelques chose que je n'avais pas compris. ce fut la mon erreur. nous avons alors continuer a nous chauffer. nous frottant l'un contre l'autre. toutes mes envies, toutes mes pensees perverses, tous ce que je refrenait depuis le premier jour etait partie en fumer. nous etions encore tout habiller, et nous ne faisions encore rien d'autre que nous embrasser en nous frottant l'un a l'autre, pourtant, je savais que j'aurais pu jouir juste comme ca... jouir simplement avec ca ( mais je ne suis pas un ejac precose, ne?). Elle me regardait avec ce genre de regard qui peu vous faire faire ce qu'elle veux. Un regard si intense et different de celui des autres filles avec qui j'avais pu coucher jusqu'à ce jour. Elle ne pouvait pas etre comparer a toutes ses filles sans importance. Il m'avait fallut si peu de temps pour me rendre compte a quel point je l'aimais. Elle avait commencer par defaire ma chemise lentement, sensuellement, j'etais deja au bord du plaisir. Elle effleura ma peau. Elle semblait si sur d'elle que ca me surprenait. Elle etait si belle, que j'aurais pu me damner pour elle. Elle enleva son tshirt un peu trop large, me faisant decouvrir un soutien-george a dentelle noir et rouge. Il faisait ressortir sa poitrine et me donnais envie de lui enlever. Elle avait remarquer que je bloquais sur ses seins et en avait rit. Je fut boudeur quelques instants, puis, face a son visage heureux, je ne pouvais que ceder a son charme. je m'etais alors allonger sur elle. J'etais si exciter que j'aurais pu la prendre ainsi, sans preparation. Mais je ne pouvais pas faire ca. Je voulais qu'elle m'aime, ne fus se que pendant ce court instant. Je voulais qu'elle me regarde comme un homme et non pas comme un ami. J'avais defais son jeans tres rapidement. Et son shorty etait assortie avec son soutient gorge. Je n'avais pu m'empecher d'admirer ce corps si magnifique en souvetement sous mes yeux. Elle me regardait de maniere etrange. Je ne savais pas encore pourquoi mais son regard avait quelques choses de triste et nostalgique. Elle semblait vouloir garder tous ces moment encrer en elle. Et dans un sens, je la comprenait, parce que c'est ce que je voulait moi aussi.
Elle me fit basculer et je me retrouva en dessous d'elle. Son regard avait a nouveau changer et ete devenu sensuel cette fois. Elle me regardait avec envie et passion. Je fus surpris un moment. Surtout quand elle commenca a defaire mon pantalon et qu'elle se placa sur moi. Elle bougeait les hanches je ne pus m'empecher de poser mes mains sur ses hanches pour accentuer les va et viens sur mon sexe. Elle avait decider de prendre les choses en main, et c'est ce qu'elle fit tres rapidement. Elle enleva mon calecon puis se placa ainsi sur moi, en gemissant longement. Elle commenca alors de long va et viens sur mon sexe durcit par l'envie. Je ne pouvais m'empecher de gemir moi aussi. Elle etait si douer pour me faire sentir bien. Pour chaque cri, pour chaque va et viens, pour chaque caresse, je me sentais mourir sous elle, et j'aurais pu mourir heureux sous se corps magnifique qui me faisait l'amour. Au bout d'un moment, je voulut prendre le dessus, je la fit alors basculer a mon tour et je me retrouva sur elle. Je n'etais pas sorti, je n'avais pas eu besoin. Elle me regardait si intensement pendant que je lui faisait l'amour que j'aurais pu tout abandonner pour elle, j'aurais pu partir a l'autre bout du monde, dans un pays donc je ne connais ni les coutumes, ni le langage. et sincerement, si je l'avais su avant, je l'aurais fait. Je ne pouvais m'empecher de caresser son corps. Je voulais le sentir au bout de mes doigts, tout contre moi, encore et encore. Etait ce mal ? Je ne pense pas. Je voulais l'aimer entièrement a ma manière. L'aimer comme elle n'avait jamais ete aimer auparavent. Quand je commenca a bouger en elle. Me sentant me perdre sous le plaisir , il me fallut peu de temps avant de succomber entrièrement a la chair. Elle criait mon nom . Vous me trouvez peu etre etrange, mais quand je couchais avec des femmes d'une nuit, elle m'appellait yamapi, ou pi-chan. Aucune ne m'appellait « tomohisa » ce qu'elle elle faisait a ce moment la. Elle m'appellait tomo-kun, ou tomo, ou tomohisa. Elle n'aimait pas mes surnom, elle disait que ca faisait animal de compagnie. Je me sentait me perdre encore et toujours entre ses reins. Je voyais son visage desireux qui eprouvais du plaisir. Et j'en eprouvais encore plus. Elle passa ses mains sur mon dos et me planta ses ongles dans le dos. Je n'avais pas mal, je ne ressentait que du plaisir a l'etat pur . Le sien et le mien melanger de maniere si exquise. Je jouie alors une premiere fois en elle, dans un souffle commun.
Je ne voulais pas la voir partir, je voulais faire ca jusqu'au matin, encore et encore. A en etre epuisser, mais heureux. Je la porta donc jusqu'à ma chambre. Cela peut parraitre vieux jeux, mais l'amour dans un lit reste le must de l'amour. Je la posa delicatement sur mon lit. Je voyais a nouveau ce regard triste, mais il y avait autre chose, une sorte de melange de desir et d'envie y ete melanger. Cela la rendait encore bien plus belle. Je ne pus m'empecher de l'embrasser fougeusement. Sous mon corps elle commencait deja a bouger. En avait elle autant envie que moi ? Avait -elle , elle aussi besoin de faire de cette nuit, une nuit inoubliable ? Probablement, tres certainement, sans aucun doute. Voyant a quel point elle semblait presser, j'entra a nouveau en elle. Cette fois ci, elle se tenait a au pendant de mon lit. Je ne sais pas pourquoi mais cette vision d'elle me regardant avide d'amour se tenant, me rendit encore plus exciter. Cette femme m'envoutait completement. Qu'avait elle de si speciale pour me rendre a ce point aussi fou d'elle ? Je bougeais a nouveau en elle. Un sentiment de bien etre m'envahissait. Son bassin se soulevait au rythme de mes coup de reins. Elle carressait mon dos, puis mon torse, en gemissant. Son visage en extase intensifia mon plaisir. Je me releva et souleva ses jambes, entrant ainsi plus profondement en elle. Je sentais son corps se perdre sous mes doigts et c'etait si grissant que ca en etait digne des bonheurs les plus intence . Etre en elle etait comme etre le plus heureux du monde. Elle criait qu'elle aimait ma facon de la prendre et qu'elle m'aimait. Je savais que ce n'etait que l'effet du plaisir, mais pourtant, j'en etais heureux. Fou de joie. Elle se releva afin de m'embrasser, je me baissa alors un peu pour lui faciliter la tache. Pendant ce long et dilicieux baiser, elle ne cessait de gemir. Ses « hum.... » et c'est « han... » me donnait envie de mourir en elle pendant que nous faisions l'amour. Nos corps en sueur se melangeaient de maniere si divie et parfaite. Je vis quelques goutes de sueur tomber entre ses seins. Je suivis du regard la trajectoire de celle ci, puis je ne pu m'empecher de prendre son seins gauche dans la bouche. Elle se cambra a nouveau en gemissant de plaisir. Je finit enfin par jouir une autre fois en elle. Je voulais recommencer encore et encore, mais j'etais epuiser. Faire l'amour avec elle m'avait completement vider. Nous nous etions alors couvert, puis elle s'etait blotti dans mes bras essouflée.nos cœur battait a l'unisson et j'etais si bien que cela semblait etre le paradis. On s'endormi ainsi, dans les bras l'un de l'autre. Je la tenais si fermement que si elle avait ete en verre, je l'aurais certainement briser. Quand je me suis reveiller le lendemain matin, elle etait sous la douche. Cela me fit sourire, mais au final, je m'etais depecher de la rejoindre, malheureusement, je suis arriver trop tard. Je fus boudeur un instant, mais elle me fit rire , puis deposa un leger baiser chaste sur les levres. Moi qui esperais me melanger a nouveau a elle....
apres avoir dejeuner, nous passames la journee entiere ensemble. Nous avions fait tout ce que j'ai toujours rever de faire avec ma copine. Elle etait venue avec moi dans les magasin, m'avait aider a choisir quoi acheter, et pour quel raison. Nous etions allez manger une glace avant d'aller au cinema, nous avions manger dans un retaurant traditionnel famillial, tout c'etait passer a merveille. Puis arriver devant chez moi, je lui proposa de monter boire un verre. Elle refusa poliment en m'expliquant que sa journee du lendemain etait charger. Puis je lui proposa de la ramener. Elle refusant en expliquant qu'elle risquait de ne plus me laisser partir. Elle pris son sac dans ma voiture, puis telephonna vite fait a un taxi. Celui ci arriva tres vite. J'etais alors au pas de la porte quand le taxi arriva a nous. Elle se tourna, et monta sur une marche du porche. Je descendit aussi d'une marche, nous etions alors a la bonne hauteur. Elle me pris par le cou et m'embrassa d'une tel puissance, que j'eu envie a nouveau de lui faire l'amour. Son baiser avait un goût melanger de desir, bohneur, tristesse, solitude, d'envie, de besoin et de supplice. Lorsqu'elle detacha enfin ses levres des miennes, j'ouvris lentement les yeux. Elle me regardait souriante. Elle me dit alors de maniere enjouer.
- tomo-kun, je n'oublierais jamais la nuit derniere, ainsi que cette journee et cette soiree. Je garderais en moi chaque regard, chaques paroles, chaque gestes. Je me souviendrais toujours de ces moments. Les moments ou j'ai ete la plus heureuse du monde.
- abby-chan, que ce passe til ? Tu as l'air triste tout d'un coup !
- tomo-kun, je veux te dire que j'ai vraiment ressenti quelque chose de fort pour toi. C'est etrange en si peu de temps, mais c'est la realite.
- abby-chan, qu'est ce que tu veux dire par la ?
Elle m'embrassa a nouveau, puis entra dans le taxi. Mais elle ne pouvait pas detourner le regard, elle ne faisait que me regarder. Son regard me demandait de la retenir. Je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas fait. Elle me regardait de maniere si maheureuse.... je n'avais pu m'endormir cette nuit la, repensant a son visage triste et a son regard douloureux.
Le lendemain matin, je telephonna sur son portable. Celui ci etait eteint. Je me suis dis qu'elle devait encore dormir, mais, je l'appella ainsi plusieur fois dans la journee, et je n'arrivais pas a l'avoir. Je m'inquietais de plus en plus. Je recu un appel vers 16h,elle m'expliqua alors que dans l'avion, elle ne pouvais laisser eclairer son telephone. Je compris alors en une fraction de seconde, tout ce qu'elle m'avait dit, puis je me rappella la phrase que je n'avais pas comprit cet nuit la.

Flashback :

nous etions allonger sur le canape, puis elle me murmura ;

- j'ai envie de faire l'amour avec toi, mais ce sera comme un aurevoir. C'est douloureux et a la fois si merveilleux. Ce sera notre premiere et derniere fois.

fin du flashback

je fut completement devaster par cette nouvelle. Elle etait parti loin de moi apres m'avoir rendu si heureux.
Depuis cette histoire, 2 ans sont passer, je suis aujourd'hui en solo, je vis plutot bien. Je n'ai pas voulu perdre le contact avec elle , mais on ne s'appelait de moins en moins. Elle etait occuper et moi aussi. Il a fallut qu'elle reparte en france pour commencer a me parler d'elle. Elle m'expliqua un peu sa vie. Son passer, ses reves. Elle me dit ce qu'elle faisait dans la vie. Elle me raconta ses souvenirs les plus joyeux et ceux qui ne l'etait beaucoup moins. Elle m'expliqua qu'elle faisait partie d'une elite et que cela pouvait etre dur. Elle me confia que ces quelques jours qu'elle avait passer au japon, a tokyo, fut les plus precieux souvenir qu'elle pouvait avoir. Elle n'avait jamais eu une vie facile et cela continuait encore aujourd'hui.
M'a t'elle oublier ? Pense t'elle encore a moi ? Se souviens telle de ce que nous avons vecu ensemble ? Rien n'est moins sur....


Aeroport de narita , 14H00

les passagers de l'avions en provenance de paris sortent enfin . Une jeune femme habiller d'un style rock sort de l'avion. Elle marche jusqu'au porte de sorti. Elle porte des lunette de soleil et elle porte un rouge a levre rouge. Malgres sa petite taille, elle reste une attraction parfaite, un physique de reve . Elle s'arrete alors devant une pancarte.

- ohayo gozaimassu. Vous venez me chercher apparement. Dit elle en regardant le jeune homme.
- et bien, etes vous abbypurple ? Lui repondit -il
- oui, je suis abby.
Elle sort un truc de son sac et le montra au jeune homme. Il s'inclina devant elle.
- enchante de vous connaître abby-san. Johnny-sama m'a demander de vous emmener a lui.
- ne vous inquietez pas . Allons y^^


Vue d'abby :

cela fait pres de 2 ans que je ne l'ai pas vue. Et bientôt 1 ans que nous avons perdu tout contact . M'a til oublier ?en aime til une autre ?
J'avance dans l'aeroport suivit de l'intermediaire de johnny-sama. Cet homme, grace a lui je peux vivre a nouveau dans ce pays que j'aime tant. Nous entrons dans la voiture et nous nous dirigeons directement au bureau de celui ci. Arrivant a l'accueil, l'hotesse nous demande de monter dans l'assensseur et de nous dirigeons donc vers celui ci. J'entre suivit du jeune homme qui est venue me chercher. J'enleve alors mes lunettes, puis je m'accoude contre la parroi de l'assensseur. Au moment ou les portes vont pour se refermer un homme retiens les porte et entre a l'interieur. Mais malgre mon calme apparent,je reconnais celui ci a peine fut il entrer.

Vue de yamapi :
ce matin encore je suis a la bourre, je n'ai pas reussi a me lever. Le monde sans lendemain heureux, je sais ce que c'est depuis qu'elle m'a quiter de maniere si douloureuse. Cela fait un an que je ne lui ai pas telephoner et qu'elle ne l'a pas fait non plus. Ca doit etre dur pour elle, puis elle doit dormir dans les bras d'un autre en ce moment meme. J'arrive devant les porte de la jimsho et je croise la sœur d'un de mes amis. Nous parlons 5 minute, puis je rentre enfin. De loin, je vois l'assensseur s'ouvrir. Je cours alors vers lui pour le retenir, et j'entre enfin. Quand je releve la tete, je suis essoufler, mais je ressens quelque chose d'etrange. Cette femme... je suis sur que c'est elle. Meme taille, meme forme, meme style, meme levres, meme visage, meme magnifique yeux verts.
Je reste ainsi sans parler, la regardant. Me demandant si je reve ou si c'est bien elle. Mais elle ne semble pas faire attention. C'est donc ca, elle m'a donc bel et bien oublier.....
je n'ose rien lui dire. Elle n'a pas changer, elle est toujours aussi magnifique. Je remarque alors qu'elle est accompagner du secretaire personnel de johnny-sama. Je decide donc d'entamer la conversation, mais a peine ai-je decider ceci, que l'assensseur s'arrete laissant sortir abby-chan et Takeshi Watase. Je voulus la retenir, lui demandait si elle se souvenait de moi ou si elle m'avait completement oublier , effacer de sa memoire, mais je n'ai pas eu le temps. La porte s'est deja refermer sur mon bonheur. Pourquoi est elle la ? Je n'ai meme pas oser lui demander....
la journee se passa plutot bien. Vers 17H00 je recu un coup de fil. C'etait elle. Elle voulait me voir, surement pour me dire qu'elle se souvenait de moi mais que je devais l'oublier. Je ressens alors une enorme douleur dans la poitrine. Mon cœur me fait mal, rien qu'en pensant qu'elle puisse me dire une chose comme ca. Elle me demande de nous retrouver vers 18h00 devant le bar ou nous nous sommes connus. Je commence a paniquer . Veux telle me dire que je ne conterai plus jamais a ses yeux ?
Je decide de me faire beau pour qu'elle ne puisse ressister a mon charme et qu'elle ne veuilles plus jamais s'echaper de mes filer.
18H00 sonne et je suis bien devant le bar, mais elle n'ai toujours pas la. 18H10 , je commence a desesperer quand je la vois arriver en courant et me sauter dans les bras devant tout le monde. Je ne comprens pas trop ce qu'il se passe, mais je m'en fous ! Meme si je suis pris en photos, ce n'est pas grave, elle se souviens de moi, et j'ai l'air de lui avoir manquer. Je sens son cou comme pour retrouver ce parfum qui m'avait tant manquer.
- tu es en retard. Dis je tout en la serrant un peu plus fort dans mes bras.
- je sais, gomenasai. J'ai voulut me changer, mais je trouvais rien qui puisses te faire completement fondre en un regard. Alors j'ai mis ca, mais... apres j'ai eu un probleme avec le taxi, il m'a fait faire un grand detour, alors je suis sortie du taxi et j'ai couru jusqu'ici. Mais maintenant , je dois etre toute moche. Dit elle d'un air un peu decu.

Je la serre un peu plus fort dans mes bras. Elle respire mon parfum. Et la au moment ou tout aurait pu se passer....

- tomo-kun, sukida yo. Me murmure t'elle a l'oreille.

Je reste un instant ainsi. Sans vraiment comprendre ce qu'il s'est passer. Vient elle reelement de me dire qu'elle est amoureuse de moi ? Je n'ose pas lui demander de repeter de peur qu'elle me dise que c'est une blague ou que j'ai mal entendu, ou qu'encore elle demente ces paroles. Je l'attrape , puis la porte correctement dans mes bras. Delicatement. Elle me regarde de maniere si...je ne peux pas decrire ce que ce regard veux dire, mais elle ne cesse de me regarder. Comme si j'etais la plus belle chose qu'elle n'avait jamais vue. Elle est si belle, avec le vent qui se faufille dans ses cheveux . Nous arrivons deja a ma voiture, et je dois la poser, mais je n'en ai pas envie. Elle me regarde toujours quand je l'assois sur le capot de ma voiture pour ouvrir . Mais alors que je vais pour ouvrir la porte, elle descend du capot et se colle a moi, alors que je suis dos a elle. Elle resta ainsi un moment.

- tu m'as tant manquer. Reste ainsi contre moi, encore un moment. Je veux te sentir encore. Je veux sentir ta chaleur. Laisse moi te serrer encore un peu. Dit elle d'une voix presque suppliante .
Je me tourne alors et la force a me regarder dans les yeux.
- pourquoi es tu partie alors ?si tu m'aime, tu aurais du rester. Si je t'ai manqué, tu n'aurais pas du partir. J'aurais été capable de tout pour toi. Parceque je t'aime abby. Je t'aime depuis si longtemps. Quand tu es partie, mon monde s'est effondrer.... Dit je, a la fois enerver et heureux de ce qu'elle avait dit.
- je suis partie, car, je n'avais pas le choix. mon visa avait expirer. Pourquoi t'ai-je connue si tard ? cela faisait déjà des mois que nous etions ici lorsque je t'ai vue pour la premiere fois. Oui tu m'as manquer, et oui, j'ai su en peu de temps que je ne pourrais pas t'oublier.
- alors pourquoi ne m' as-tu pas demander de te suivre ?
- parceque je ne suis pas aussi egoiste . ici, tu as ta famille, tes amis, ton travail.
- j'aurais tout abandonner pour toi. Si seulement tu me l'avais demander....
- je ne pouvais pas. Je trouvais ca tellement cruel que de demander ca.


Je carresse sa joue , elle penche la tete afin de sentir plus longtemps ma main. Je ne sais pas ce qui me prend a ce moment la, mais je la serre contre moi. Malgrés la chaleur, je ressens un long frisson dans ma colonne vertebrale. Est-ce le cadeau des cieux pour mon anniversaire ? car, oui, demain est mon anniversaire. Et je souhaitais plus que tout au monde le feter avec elle. Ma si belle europeenne qui ne me voit pas de la meme manière que les autres femmes. Elle a su lire en moi en une fraction de secondes. Est-ce bien ? est ce mal ? moi-même, je n'en sais rien, mais est ce vraiment important ? l'impotant en ce moment meme, c'est nos corps qui sont en contact, nos peaux qui se touchent, nos cœurs qui sont relier , ses yeux qui ne regarde que moi, et mes yeux qui ne vois qu'elle. Je pose alors ma main sur son cou, et lentement, je rapproche ma tete de sa tete. Lentement, nous fermons les yeux et nous nous embrassons tendrement. Ce baiser represente enormement pour elle, mais pas autant que pour moi. Je sens ses bras se pendre a mon cou. Un si long et doux baiser, je ne m'en pensais jamais capable. Avant de la connaitre, je n'avais que des relations sans lendemain, je ne cherchais pas a aimer. Cela ne me rapportais rien. Mais quand je l'ai vue.... J'ai su que je l'aimais. Quand mon regard a croiser le sien, j'avais eu le coup de foudre, moi qui ne croyait ni en l'amour, ni au coup de foudre. 2 ans apres le destin nous a reuni a nouveau. Mais est ce seulement temporaire ou est ce pour toujours. Je fini notre baiser sur cette pensée. Je la regarde dans les yeux, et elle me regarde de manière si passionner....

-Tu dors ou ? lui demandais je.
-Dans un hotel pour le moment. Je n'ai pas encore trouver d'appart ,ni de maison. Me repondit elle.
-pourquoi tu ne pas viendrais chez moi ? j'habite toujours au meme endroit. J'esperais que tu reviennes un jour pres de moi, et j'avais peur que si je demenageais, tu ne me retrouverais pas.
- je ne veux pas te deranger...
- ce qui me derange, c'est que tu puisse faire attention a un autre que moi.
- ca, ce n'est pas possible. Sais tu a quel point mon cœur bat la chamade quand je suis pres de toi ? a quel point il bat vite quand tu me regarde ? a quel point je suis retourner quand tu me parle ? je ne pourrais jamais regarder quelqu'un d'autre de la meme manière que je te regarde. Meme si il était plus beau et mieux que toi en tout point, je ne pourrais jamais considerer que ce soit reelement le cas. Tu es....
-je suis ?
- non , rien. Laisse tomber. Allons chercher mes affaires et portons les chez toi.


Nous sommes donc partie en nous dirigeant vers l'un des plus grand hotel de tokyo. Meme moi je n'avais jamais louer une chambre dans l'un de ses hotels luxueux et moderne. Je suis rester emerveiller devant les lieux. Sa chambre est au 12 eme etage. Une « chambre permenente », avec cuisine et tout le necessaire pour vivre. Elle prends ses affaires et descend a l'acceuil. Elle paye ce qu'elle doit ,puis nous repartons apres qu'elle est demander de faire suivre le « reste » de ses affaire a mon adresse. La premiere chose que nous faisons en arrivant, c'est une bataille de « takken » , ou je me fais laminer. Mais moi, le mauvais joueur, je suis fou de joie en voyant son visage souriant quand elle gagne. Je ne peux m'empecher de la faire basculer sur le canape avant de l'embrasser a nouveau. Cela me rappelle notre premiere fois. Enfin nos premiers fois ensemble. Notre premier baiser, notre premiere fois ensenble, notre sentiment commun l'un pour l'autre d'un amour existant. Ca peux paraitre etrange, mais la peur commence a m'envahir. Et si en allant plus loin, elle disparaissait pour de bon cette fois ? puis pour combien de temps est bon son visa ? quelque jour ? quelques semaine ? quelque moi ?et apres ? que vais-je faire si elle m'abandonne encore une fois ?pourrai je a nouveau le supporte ? je dois avoir un regarde malheureux, car, elle me prend dans ses bras et me force a me mettre tout contre elle.
-ca ira. Je ne partirais pas. Et encore moins sans rien te dire. Me dit elle, comme pour me rassurer.
Je la regarde alors a nouveau et elle m'embrasse passionnement. Ce besoin de se voir nous a manquer, alors quand elle commence a gemir alors que nous sommes habiller, je sais que je veux lui faire l'amour. Bien sur nous refaisons l'amour. Rien ne change, elle fait toujours aussi bien l'amour, si ce n'est mieux. Nos corps semble complement relier . cela peut parraitre idiot, mais cet acte est devenue comme un besoin de s'aimer de cette manière. Bien sur, le sexe est important dans un couple normal, mais un couple qui s'aime depuis 2 ans et qui n'ont eu qu'une seule et unique nuit d'amour ne peut pas etre comparer aux autres. Je sais que je suis peu etre fou, mais je veux l'aimer de tout mon etre, et de tout mon ame et de tout mon cœur. Je veux l'aimer a ma manière.et je veux qu'elle m'aime aussi a sa manière, de tout son etre ; son cœur, son cœur et son ame.
Le lendemain matin, je me reveille lentement, avec les souvenirs de la veille. Je me met a sourire betement, comme un idiot. Je me souviens son gout, la douceur de sa peau, la fouge et la bestialite de son amour.... J'ouvre alors les yeux, et ... elle n'est pas a cote de moi. Je commence a avoir peur. Je me leve, encore nu, tout paniquer, je me met a courir jusqu'au salon. Je sens alors une bonne odeur qui s'echappe de la cuisine. Je me dirige vers celle-ci,et je la vois. Elle porte ma chemise, qui est bien trop grande et large pour elle. Je reste ainsi a la regarder chantonner en cuisinant. Je m'approche d'elle lentement sans faire de bruit. Je mit alors mes bras autour de ses hanches en embrassant son cou.

-Otanjobi omedeto tomo-kun.
- comment tu savais que c'etait moi ?
- nous sommes que tous les deux tomo, puis tu crois que je me laisserais faire par n'importe qui ?
- non, bien sur que non.
- je disais donc.....

Elle se retourne pour me faire face. Elle me regarde de manière amoureuse et totalement passionner.

- otanjobi omedeto tomo-kun !
-domo arrigato abby-chan^^


Je l'embrasse pour le remercier et pour la sentir encore pres de moi.

-vue que tu n'as pas acheter de cadeaux , mon cadeau, ca sera toi. toute la journee, tu dois rester avec moi.
- je t'ai acheter un cadeau, il est dans mes valises. C'est pour ca que j'ai avancer mon depart d'1 mois. Je devais arriver le mois prochain, vers le 12.
- alors pourquoi tu es arriver hier ?
- parceque je voulais absolument etre au japon et te donner ton cadeau d'anniv aujourd'hui.
- nande ?
- parceque c'était important pour moi de passer le jour de ton anniversaire avec toi, et pour ton cadeau, je voulais absolument te l'offrir aujourd'hui.
-mais mon plus beau cadeau, c'est toi.
- en fait j'ai 3 cadeaux a t'offrir.
-3 ?
-le premier, est un cadeau que tu aura dans 2 minute, le 2 eme est...en effet moi, je m'offre a toi pour la journee, et le 3eme...
- le 3eme ?
- c'est un visa permenant. J'ai demander a etre naturaliser japonaise. Je veux rester au japon toute ma vie. Non, plutôt qu'au japon, je veux rester aupres de toi pour toujours et a jamais.


Je la serre alors dans mes bras si fort que j'ai peur de lui briser les os. Quand je m'en rend compte, je desserre mon etreinte. Et je la regarde un instant.

-Tu promets que tu vas rester avec moi ?
-tomo, je te l'ai dit hier, aishiteru. Je t'aime de tout mon cœur. Je t'aime tellement que je ne peux imaginer passer encore un jour loin de toi.mais...
- quoi ???
- moi, je me suis declarer, mais toi.....


Elle se detache de moi comme si quelque chose n'allait pas.

-qu'est ce qu'il y a ? pourquoi tu as l'air si....
- moi, je t'aime, et je te l'ai dit, mais toi... tu ne m'as pas repondu. Ni en me disant que tu m'aimait, ni en me repoussant. Tu n'a fait aucun geste pouvoir me donner la reponse.
- nous avons fait l'amour ! ca ne te suffit pas ?
- comment ca le pourrait ? je te connais et je sais que le sexe n'est que du sexe pour toi. Meme pendant que nous faisions l'amour, tu n'as pas prononcer ces mots une seule fois. Au japon, vous avez tellement de mot pour dire « je t'aime »( dit en francais), et tu as bien eviter d'en dire aucune d'elle. Remarque ca doit vouloir dire que ...


Elle se dirigea dans la chambre ou ses valises étaient encore fermer. Elle ouvrir l'une d'entre elle, et sorti le cadeau en question. Elle le posa sur le lit, puis revint dans la cuisine .

-j'ai posé ton cadeau sur ton lit. Fait attention. Je fini et je vais prendre une douche.
-est ce quelque choses ne va pas ?
- tout va bien.
-je croyais que tu voulais me le donner en mains propre ?
- je ne peux pas.


Elle finit de cuisiner et je la vois partir dans la salle de bain. Du temps , je vais dans la chambre, pour voir le « cadeau », lorsque j'entre , mon cœur se serre des que j'ai ouvert le cadeau. Devant moi, non pas 1 mais 2 cadeau, l'un des deux, est un cd graver, on dirait une demo, mais c'est ecrit pour tomo. Et le 2eme, une boite avec une bague et ainsi qu'une chaine et une croix catholique. Je met le cd dans son ordi, et la, la voix d'abby se fait ententre.

-ohayo ! otanjobi omedeto tomokun !!!! alors, vu que je ne savais pas trop comment faire pour te faire plaisir, j'ai decider de t'offrir cette chanson. Ce n'est pas grands chose, et tu as du avoir et tu aura surment des cadeaux bien mieux que les miens. Cette chanson, que j'ai composer pour toi, s'appelle
«Toi »( le titre)
Lorsque je ferme les yeux,
Je me souviens encore nos corps enlacer
C'est comme ca qu'on été heureux
Mes sentiments, j'ai essayer de te les montrer
Meme si pour toi, je ne suis bien moins que rien
mon cœur bat a l'idee de pouvoir a nouveau t'embrasser
je ne suis pas douer pour ces choses, et c'est surement bien
mais mon corps reclame chaque parcelle de toi encore et encore.
Bien sur j'ai connu bien des hommes avant toi
Ma vie difficile, tu l'as connais déjà

Refrain :
Quand je veux te revoir, je ferme les yeux
Je te sens encore si pres de moi a ce moment la
Quand je pense a nous deux, j'ai un sentiment heureux
Qui ravive toute mes flamme malgres tout les emoi
Je ne suis pas un ange, et je ne suis pas un demon
Les fees ne se sont pas pencher sur mon berceau
Est-ce que cela importe un peu a ma facon ?
Je ne veux pas d'une maison digne d'un château
Tout ce que je veux, c'est toi

Mon ame faible ne fait que penser a toi.
M'aime tu encore ? en aime tu une autre ?
Tout ses mots d'amours que je disais tout bas
As-tu pus les comprendre ? et les entendre ?
Je suis parfois bete et je me dit que je devrais
Etre celle qui te le prouve au lieu de l'attendre de toi
Mais malgres tout je ne peux qu'esperer
Que tu me dise « mon amour , comme je t'aime, aime moi »

Refrain :
Quand je veux t'entendre, je ferme les yeux
Et je sens mon cœur defiler au rythme de ta voix
Meme si je suis loin de toi maintenant
Je sais que mon cœur bat seulement pour toi
Quand je pense a toi, mon cœur souffre
Que tu ne le sache et ne le devine pas
Mais j'espere que mes paroles dans un souffle
Tu les acceptera et les approuvera
Le seul que je puisse aimer, c'est toi
Alors je t'en pris, aime moi...


Elle arrete de jouer. Je me rend compte que je pleure definitivement. Elle m'a toucher au plus profond de moi. Je cours vers la salle de bain, et je l'ouvre a la voler . elle me regarde surprise sous la douche.

-je t'aime abby ! j'e t'aime ! suki da yo ! kimi ga suki da ! aishiteru ! i love you !

Elle me regardait surprise.

-je ne veux pas de ta pitie.
- ce n'est pas de la pitie ! je t'aime et je voulais te le dire, mais je ne savais pas comment. Et puis j'ai entendu ta chanson et j'ai su comment je devais te le dire.
- je...


Je ne veux pas entendre ce qu'elle veut dire, je me dirige sous la douche et entre a l'interieur, toujours sous son regard. Je la prend par le coup, et je l'embrasse fougeusement. Je me defait de ses levres .

-je t'aime vraiment.

Et la, c'est elle qui m'attire a elle pour m'embrasser amoureusement.

un baiser si enflammer que mon coeur est pres a se rompre. nos corps se touche sous l'eau chaude de la douche. peux importe ce qui arrivera dans le futur, je sais que mon coeur bat pour elle, que mes yeux, ne vois qu'elle, que mon corps est diriger par elle, que ma bouche ne reclame qu'elle et mes mains ne veulent toucher que sa peau. quand a mon ame... je pourrais me damner pour elle.
maintenant que je sais qu'elle m'aime, je sais que je pourrais faire n'importe quoi et partir n'importe ou. elle est mon oxygene, et elle est mon monde. sans elle, je mourirais, j'ai besoin d'elle comme de l'air que je respire, elle m'est vital. et j'espère l'etre pour elle.nos levres se separent enfin, mais elle continue de me regarder de maniere si tendre. nous avons passer la journee ensemble, et j'ai bien profiter de mon cadeau. un peux partout, chez moi et dans des lieux publics. j'adore prendre possession de son corps dans des endroit insolites, c'est encore plus excitant, de voir son visage qui ressent a la fois de la peur de se faire prendre et du plaisir a en mourir. le soir, nous allons diner a la maison, elle me prepare un vrai festin. pendant le repas, nous parlons encore et elle m'explique enfin ce qu'elle fait ici. johnny-sama veux faire d'elle l'auteure-compositeure attitrer de la jimsho. et cela me rend tout choses, de m'imaginer chanter ses chansons. si je voulais donner une morale a tout ca, je dirais que l'on ne peux rien faire contre le destin,
et qu'il reunit ceux qui doivent l'etre. je dirais aussi que l'amour est plus fort que le temps, car apres 2 ans sans s'etre effleurer du bout des doigts, notre amour est encore plus fort et puissant qu'un ouragan d'amour diriger par le destin.

fin


*perverse powaa!*


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 2 Avr - 22:18 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
LeeMinRin
Idoles


Inscrit le: 16 Déc 2014
Messages: 14
Féminin
Lucky stars: joo sang wook

MessagePosté le: Mar 16 Déc - 15:30 (2014)    Sujet du message: [OS] Rencontre du destin *hétéro avec lemon* Répondre en citant

super histoire !! j'ai passé un bon moment à le lire!

Revenir en haut
Dramateuse029
Idoles


Inscrit le: 07 Fév 2015
Messages: 14
Féminin
Lucky stars: akmu

MessagePosté le: Mer 11 Fév - 12:51 (2015)    Sujet du message: [OS] Rencontre du destin *hétéro avec lemon* Répondre en citant

Super ! 

Revenir en haut
gourou64
Idoles


Inscrit le: 15 Fév 2015
Messages: 13
Masculin
Lucky stars: big bang

MessagePosté le: Dim 15 Fév - 15:05 (2015)    Sujet du message: [OS] Rencontre du destin *hétéro avec lemon* Répondre en citant

Je ne connaissais pas mais c'est sympatique 

g64


Revenir en haut
kaien
Trainees


Inscrit le: 15 Mar 2015
Messages: 10
Masculin
Lucky stars: furukawa yuki

MessagePosté le: Dim 15 Mar - 23:11 (2015)    Sujet du message: [OS] Rencontre du destin *hétéro avec lemon* Répondre en citant

Jai PASSER UN bon MOMENT MERCI

Revenir en haut
miliam972
Idoles


Inscrit le: 03 Mai 2015
Messages: 17
Féminin
Lucky stars: Kim Sun Ah

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 22:33 (2015)    Sujet du message: [OS] Rencontre du destin *hétéro avec lemon* Répondre en citant

c'est pour Yamapi donc

Etre commeKim Sun Ah et virer ... de la vie de Rain


Revenir en haut
figaret
Idoles


Inscrit le: 09 Aoû 2015
Messages: 13
Masculin
Lucky stars: Kim Sun Ah

MessagePosté le: Lun 10 Aoû - 18:37 (2015)    Sujet du message: [OS] Rencontre du destin *hétéro avec lemon* Répondre en citant

je te dois l'écouter

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:10 (2017)    Sujet du message: [OS] Rencontre du destin *hétéro avec lemon*

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Étage 3 -> Salle de détente -> Compositeurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com