Index du Forum
 
 
 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Say I Love You

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Étage 3 -> Salle de détente -> Compositeurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
abbypurple
Idoles


Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 29
Féminin
Lucky stars: rain

MessagePosté le: Dim 22 Mar - 15:45 (2015)    Sujet du message: Say I Love You Répondre en citant

Say I Love You

 
 
Ayunao et Misa étaient deux petites jumelles qui allait avoir 3 ans, le jour de la saint valentin.
Elles étaient nées de l'amour d'une étoile et d'un soleil.
 
L'étoile brillait depuis qu'elle était enfant tandis que le soleil brûlait tout ce qu'il touchait. Il ne le faisait pas exprès, ça arrivait toujours juste comme ça.
 
L'étoile était frivole, et elle blessait sans cesse le soleil qui pleurait toujours en cachette.
Malgré toutes les trahisons que l'étoile faisait au soleil, le soleil ne pouvait s'empêcher de toujours lui pardonner, même s'il pleurait seul pendant des heures en cachette.
 
Malgré les problèmes de ces deux-là, ils finirent par se marier et avoir des enfants. 8 en tout, dont les dernière nées étaient les jumelles.
 
L'étoile se nommait Tomohisa Yamashita, et le soleil se nommait Abigaël Kamiya-Yamashita. Un johnny's et un écrivain de renom.
 
En réalité, même si elle ne s'en rendait pas compte, elle était plutôt populaire, peut être plus que son idol de mari.
 
7 février :
 
La jeune femme faisait la liste pour le goûter d'anniversaire de ses dernières. Cette année, elles prenaient 3 ans, mon dieu ce que le temps passait vite.
Abby sourit en pensant à cela. Elles étaient nées, le jour de l'amour. Son mari arriva dans les entre-fait et il embrassa sa joue.
 
Tomohisa : Qu'est ce que tu fais ?
Abby : Je revois les activités que je vais prévoir pour l'anniversaire d'Ayunao et de Misa
Tomohisa : Ca fait bientôt 3 ans qu'elles sont nées, et j'ai l'impression que ça fait à peine quelques jours.
Abby : Moi aussi. Où étais tu ?
Tomohisa : A la Johnny's , pourquoi ?
Abby : J'ai appelé , ils m'ont dit que tu étais parti à 3h de l'après-midi. Pourquoi tu me mens ? Tu étais avec une autre de tes conquêtes ?
Tomohisa : J'étais avec...Hiroki et Jin ! On cherchait un cadeau pour les 3 ans de Hironao !
Abby : Quand tu veux prendre tes potes comme excuse, évites de prendre mon meilleur ami et le nouveau petit ami de ma soeur --'
Tomohisa : Nande ?
Abby : Hiroki et Nao sont parti y'a 5 minutes et Jin aide Yu à faire ses devoirs, enfin Yu apprend des choses à Jin, il est étonné d'un rien.
Tomohisa : Toma ?
Abby : Toma est passé boire le café pour prendre des nouvelles des petites, il a entendu de Shunshun qu'elles avaient de la fièvre. Shunshun panique trop vite quand il s'agit des filles. Il est arrivé à 2h et reparti à 7h. Ce gars est une vraie commère de quartier.
Tomohisa : Taisuke Fujigaya ?
Abby : Les kisumai sont tous venu pour voir Akira. J'ai l'impression que dans cette baraque, plus on est jeune et plus on en apprend au plus vieux.
Tomohisa : C'est-à-dire ?
Abby : J'ai découvert que certains de ces gamins croyaient au père noël, et d'autres à la petite souris...
Tomohisa : Ces gamins... pourquoi tout le monde entre chez nous comme dans un moulin ?
 
Toujours la tête dans sa feuille...
 
Abby : Si tu veux divorcer, dis le, au lieu de sortir ce genre d'excuse.
Tomohisa : Quoi ????
 
 
Abby se retourna pour lui faire face. Elle le regardait et elle prit une grande inspiration. Ces mots avaient eu du mal à sortir, même si elle s'y était résigné depuis longtemps. Chaque mot était comme un coup de poignard en plein cœur, et un poids d'une tonne sur sa poitrine.
 
Abby : J'ai dis, si tu veux divorcer, ne sors pas ce genre d'excuse bidon et demande le correctement.
Tomohisa : Qui t'as dis que c'est ce que je voulais ???
Abby : Alors pourquoi tu te corromps avec ces filles.
Tomohisa : Je ne me...
Abby : Pitié, ne me ment pas encore une fois ! Je sais très bien que tu étais avec une fille, même si je sais pas son nom, elle t'a donné rendez vous par mail « Retrouvons nous au love hôtel, en face du bar où on s'est rencontré. » Je suis peut-être bête, mais cette fois ,c'est la fois de trop. J'en peux plus.
Tomohisa : T'as pensé aux enfants ?????
 
Abby se leva d'un seul coup et se mit à lui hurler dessus.
 
Abby : Et toi ? Tu as pensés à eux quand tu la baisais ???? Tu penses à eux quand tu couches avec ces filles ? Ne me dis pas oui ,ou je te jure que je te massacre avec ce stylo Kitty-chan !
Tomohisa : Je te jures que c'est pas ce que tu crois.
Abby : Tu me prends pour une conne ou quoi ???
Tomohisa :Pas cette fois ! J'avoues qu'il m'arrive d'aller goûter à d'autres, mais pas cette fois ! Cette fois, je te jures que c'est pas ce que tu crois !
Abby : Alors qu'est-ce que c'est , hein ???? Un rendez-vous avec une pouffiasse dans un love-hôtel, dis moi ce que c'est ! Allez ! Dis le moi !
Tomohisa : Je ne peux pas te dire ! Mais je te promets que ce n'est pas ce que tu crois !
Abby : Tu te fous de moi ? Si tu ne veux pas me dire ce que c'est et pourquoi tu étais avec une salope au love-hôtel, vue que tu m'assures que ce n'est pas pour le sexe, comment je pourrais te croire ? Je... je suis fatiguée Tomohisa, je suis fatiguée de toujours tout supporter ! Je suis fatiguée de faire semblant que tout va bien quand les gens me demandent comment ça va entre nous ! Je suis fatiguée d'être la seule a être fidèle et a porter toute la famille sur ses épaules !
 
Elle se déplaca et essaya de se calmer, elle prit une grande inspiration et se retourna pour qu'il ne la voyes pas.
 
Abby : Tu te souviens ce que tu m'as promis lorsque tu m'as demandé de t'épouser ?
Tomohisa : Pourquoi tu demandes ça ?
Abby : « Je...
 
Flashback :
 
Tomohisa prit Abby dans ses bras. Il la serrait si fort qu'elle avait du mal a respirer.
 
Tomohisa : Je ne te rendrais jamais malheureuse. Je te promet que tu seras toujours la seule et unique. Tu seras heureuse chaque jour un peu plus. Je ne te ferais jamais languir ou t'inquiéter, tu seras rassurer et toujours joyeuse ! Je te promet de t'être fidèle et de t'honorer autant que tu le voudras ! Je ne verrais toujours que toi et tu ne verras toujours que moi. Akira est déjà né, mais ça ne me dérange pas qu'il te mène à l'autel avec Hiroki, car je sais que c'est lui qui te mènera à l'autel. Même si tes parents ne m'accepte pas. Ce n'est pas grave, je n'ai besoin que de toi. Ma mère et ma sœur t'adorent ! On a besoin de rien d'autre ! Marrions nous ! Soyons heureux ensemble ! Construisons notre famille  ensemble !
 
Puis il embrassa la jeune femme avant même qu'elle n'ai répondu.
 
Fin du flashback
 
Abby : Tu peux me dire ce qu'il en reste de toutes ces promesses ??? Il ne reste rien ! Tu m'as trompé tellement de fois ! Tu m'as tellement fais pleurer ! Tu m'as tellement rendu malheureuse !
Tomohisa : A t'écouter, il n'y a eu que du malheur dans ta vie depuis qu'on est ensemble !
Abby : Bien sûr que non ! Il n'y a pas eu que des malheurs ! J'ai eu été heureuse ! Il m'arrive encore d'être heureuse, mais sincèrement, les moments de joies, et mon amour, ne font plus le poids dans la balance à coté de toutes les trahisons,les pleures, les douleurs et tout ce que tu m'as fais subir ! Ces dernier temps... je ne sais plus comment poursuivre notre amour, j'ai l'impression que ce n'en ai plus. Que pour toi, c'est juste de l'habitude, et l'assurance d'avoir quelqu'un chez toi quand tu passes la porte...
Tomohisa : Je...ne sais pas comment ça a commencé...mais j'arrives plus a m'arrêter...j'aimerais ne pas en avoir besoin...c'est pas comme si tu ne me comblais pas...
 
Tomohisa s'assit sur le canapé et Abby revint près de lui. Elle se mit accroupi devant lui .
 
Abby : Alors pourquoi ?
Tomohisa : Tu es sûr que tu veux savoir ?
Abby : Je veux comprendre....
Tomohisa : Très bien. La première fois, c'était un accident...
Abby : Attends, un accident ? Genre tu étais à poil et tu es tombé sur elle et hop t'es entré comme ça...
Tomohisa : Abby, arrêtes...ce que je veux dire, c'est que ce n'était pas voulu. Nous nous étions disputés et les choses se sont passés avant même que je ne m'en rendes compte. Après je m'en suis voulu. Énormément voulu. Mais lorsque je suis rentré, tu m'as accueilli le sourire aux lèvres, et m'as sauté dans les bras dès que j'avais passé la porte, bien sûr que je m'en suis encore plus voulu, surtout lorsque tu m'as avoué avoir laissé Akira chez Nao pour qu'on puisse en profiter. On avait fait l'amour. Je ne me souviens même plus le nombre de fois que nous l'avions fait. Mais cela avait était si délicieux...
Abby : Qu'est-ce que tu veux dire par « besoin » ?
Tomohisa : Après chacune de nos disputes, j'ai commencé à chercher une fille pour me libérer de mes pulsions, et puis petit à petit, j'ai commencé a attendre impatient qu'on se dispute, pour avoir une occasion, jusqu'au jour où je n'attendais plus nos disputes et j'ai commencé à y aller sans attendre. Quand tu as appris la première fois que je t'ai trompé, tu as été si compréhensive. Je te connaissais si implacable. Tu avais quitté ton ex pour bien moins, et moi, tu m'avais supplié de ne pas recommencer. Au début j'ai bien essayé mais...
Abby : Mais ?
Tomohisa : Ca a été un échec total...
Abby : Alors pourquoi ça marcherait là ?
Tomohisa : Parce que je ne veux pas qu'on se sépare. Je t'aime tant !
Abby : Tu sais pourquoi j'aime Pink ?
Tomohisa : Sa plume ressemble beaucoup à la tienne. Et tu adores sa voix.
Abby : C'est vrai. Et je me suis rendu compte d'autre chose.
Tomohisa : C'est-à-dire ? Quoi comme chose ?
Abby : Je ne sais pas si elle a la même relation avec son mari que toi avec moi, mais la plupart du temps, quand j'écoutes ses chansons, ça me rappelle nous .
Tomohisa : Nous ?
Abby : Nos disputes, notre relation, nos guerres, notre façon de nous aimer, notre façon de nous déchirer ...
Tomohisa : Je...
Abby : Tomohisa, laisses moi du temps pour digérer ça. Tu veux bien ?
Tomohisa : Je vais aller où ? Je vais faire quoi ?
Abby : J'ai demandé à Toma de te prendre jusqu'à l'anniversaire des jumelles. Il a accepté. Je préparerais vos repas en échange et il viendra les chercher içi, ou je les emmènerais à la Johnny's. J'y passerais tous les jours, car Johnny-sama et sa nièce veulent qu'il y ait au moins un johnny's dans l'adaptation de mon dernier livre.
Tomohisa : L'adaptation de ton dernier livre ?
Abby : Tu sais celui qui a été primé par le «  prix Akutagawa ».
Tomohisa : TU AS UN LIVRE PRIMER PAR LE PRIX AKUTAGAWA ?????
abby : Tomohisa, c'est le 4 eme qui a obtenu ce prix !
Tomohisa : LE 4 EME ????
abby : Le premier :  "Cauchemar éveillé ", le deuxième : "Chiffre 9", le troisième : " Nous nous sommes aimés" et le quatrième : "love song for bad days". Et c'est celui-là qui va être adapté en drama.
Tomohisa : Love song for bad days...
Abby : Ça parle d'une fille qui travaille comme salarywoman ,qui est toujours malheureuse à cause de son ancien petit copain. Tout les jours, sans exception, en rentrant du travail, elle passe par la baie de Tokyo où elle chante inlassablement la même chanson d'amour qu'elle avait écrite pour lui. Et tout les jours, un jeune homme l'entend chanter. Il tombe amoureux de cette voix, sans savoir à quoi elle ressemble, vu qu'il ne connait que son dos. Et un jour leur chemin se croise pour une autre raison.
Tomohisa : Oh j'aime bien ! Et le chiffre 9 ça parle de quoi ?
Abby : C'est l'histoire d'une fille qui a pour porte bonheur le chiffre 9. Chaque fois qu'il lui arrive quelque chose de bien, ça arrive un 9, elle chante tout le temps au karaoké dans la salle 9 mais un jour elle se trompe et elle entre dans la 6 et là elle rencontre l'homme de sa vie, mais il se passe plein de choses. Elle tombe amoureuse d'un autre gars, qu'elle rencontre sur le net, mais à la fin, elle choisi le beau gosse du karaoké.
Tomohisa : Ca a l'air intéressant !
Abby : Cauchemard éveillé, c'est l'histoire d'une nana qui vie une vie normal, et un soir , en s'endormant, alors qu'elle est entre deux, pas tout à fait endormi, mais pas tout à fait éveillé, elle commence à cauchemarder, et ce cauchemar devient réel. Chaque fois qu'elle se blesse dans son rêve, elle est blessé dans la vraie vie, ce genre de chose.
Tomohisa : C'est un peu..
Abby : Oui c'est du horror fantastique. Nous nous sommes aimés, c'est l'histoire d'un homme et d'une femme qui sont marié,lui est cuisinier, et elle est photographe. Mais ils ont tous les deux un secret. Ils sont des tueurs à gages. Et un jour, la cible qu'elle reçoit est son mari, et son mari a pour cible sa femme. Ils s'aiment mais ils savent que seulement l'un des deux doit survivre. Ils s'aiment, mais savent que c'est l'un ou l'autre, mais pas les deux.
Tomohisa : T'as vachement d'imagination !
Abby : Celui que j'écris en ce moment, c'est l'histoire d'un homme et d'une femme qui sont marié, mais le mari trompe la femme, alors elle veut se venger. J'ai pas encore décidé si le mari allait survivre, si il meurt, si elle se fait choper ou pas.
Tomohisa : Pourquoi j'ai l'impression que celui-ci, il m'est dédié ?
Abby : Parce que c'est toi qui me l'as inspiré. Tu sais combien j'ai écris de livre depuis qu'on s'est marié ?
Tomohisa : Bah ces 4 là ?
Abby : J'en écris à peu près 3 par an. Ca fait 10 ans qu'on est marié...
Tomohisa : T'EN AS DEJA FAIT 30 ?????
Abby : Et la plupart ont été primé par divers prix.
Tomohisa : Je suis un mari qui craint, hein ? Je ne sais pas tout ça sur toi....
 
Abby vint s'asseoir à coté de Tomohisa, qui avait rejeté sa tête en arrière.
 
Abby : J'ai toujours rêvé que tu m'accompagnes à une de ses remises de prix, mais vu que notre mariage est un secret... Je le savais impossible....
Tomohisa : Saite da yo....
Abby : Ne dis pas ça.
Tomohisa : Comme quoi ? Parce que franchement, ne pas connaître la femme avec qui je suis marié depuis 10 ans...
Abby : Tu sais des choses sur moi...
 
Tomohisa baissa la tête. Bien sûr qu'il en savait des choses sur elle. Il savait tout ce qui faisait qu'elle était elle. Mais depuis qu'ils étaient mariés... les choses avaient changé. Non à bien y réfléchir, les choses avait changé depuis qu'il avait commencé à faire le con. Elle s'était éloignée, mais il en était le fautif.
 
Abby : S'il te plais. Je ne te demande pas de me quitter, je te demande juste de partir chez Toma pendant une semaine. Et lorsque les enfants seront couchés, on discutera de tout ça au clair . J'ai besoin de temps. Pour savoir où j'en suis et si je peux te pardonner cette fois....
 
Tomohisa se leva et se dirigea vers la chambre.
 
Tomohisa : Bien, si c'est ce que tu veux...mais je ne veux pas qu'on est aucun contact.
Abby : On en aura forcément, je dois passé tout les jours à la Johnny's, tu te souviens ? Et je pense qu'ils veulent te donner le rôle de Yoshiki.
Tomohisa : Yoshiki ?
Abby : Le rôle du héros.
Tomohisa : Et l'héroïne ?
Abby : Aoi.
Tomohisa : C'est vrai que tu as toujours adoré ce prénom...
 
Tomohisa prépara une valise pour une semaine, et pas un jour de plus. Il se dirigea vers la porte suivit d'Abby. Une fois arrivée devant, il se tourna vers sa femme.
 
Tomohisa : Une semaine, pas un jour de plus. Et promets-moi de m'appeler. Pour me donner des nouvelles des enfants au moins. Je vais en mourir si je n'entend pas ta voix tout les jours...
Abby : Fais pas l'enfant Tomohisa...
 
Tomohisa posa ses lèvres sur la bouche de sa femme en lui disant.
 
Tomohisa : Bonne nuit, et fais attention à toi. Tu sais que je ne me sens pas rassuré quand je te sais seule...
Abby : Tu sais, je ne suis plus jamais seule depuis longtemps . Avec 8 enfants, c'est impossible.
Tomohisa : Et dire que quand tu étais avec Sakurai, je pensais que tu ne pouvais pas avoir d'enfant, parce que vous en aviez pas. Nous , une seule fois à suffit pour que ça marche.
Abby : Je me souviens que quand tu as su pour Akira, tu as appelé Sho et Hideaki en disant, « Moi , j'ai un enfant avec Abby, dès le premier essai. »
Tomohisa : Quand ils étaient avec toi, ils me jetaient le bonheur en pleine figure, ce que ça m'énervait...
 
Il s'accouda contre le mur de la maison. Rien que ce souvenir le faisait sourire de tout son être. Lorsqu'il se souvenait le moment où Abby lui avait apprit pour Akira.... Il avait remarqué qu'elle avait changé la lueur dans son regard, l'aura qui émanait d'elle, et même la belle couleur verte de ses yeux était devenue plus intense. Il se souvenait qu'elle ne savait pas comment lui annoncer, elle qui était si sûre d'elle dans ce genre de moment, elle ressemblait à une gosse un peu perdue.
Elle s'était mit à rougir avant de l'avouer. Et ça avait été pareil pour toutes les autre grossesse. Sauf pour les jumelles.
 
Ils discutèrent encore un instant ainsi, puis Tomohisa parti en direction de chez Toma. Ils venaient à peine de se quitter, et il savait déjà que ça sera un calvaire. Ne pas la revoir, allait le rendre fou...
 
Pour Abby aussi c'était dur. Elle aimait tellement Tomohisa, ça en était viscéral ce besoin qu'elle avait de le voir, de le toucher, de l'embrasser, de... lui faire l'amour. Ils avaient une relation plutôt étrange, mais ils la consommait dans tout les sens du terme.
 
Oui, cette semaine, allait être un calvaire pour les deux et c'était peu de le dire.
 
La semaine passa bien vite et comme attendu de la part de notre petit couple, ils étaient au bord de la dépression.
 
Abby n'etait plus que l'ombre d'elle même, et elle arrivait à peine à s'occuper des enfants. Pour écrire, ce n'était même pas la peine d'en parler.
 
Tomohisa, lui, c' était encore pire. Il était en manque d'Abby et ses enfants, mais il était aussi en manque de sexe. Il n'avait rien fait depuis une semaine, et maintenant qu'il était en état de manque quasi-constant, le seul corps qu'il voyait dans ses fantasmes et ses plaisirs solitaires, c'était celui de sa femme.
Il avait fini par se dire que la réponse avait été devant lui tout ce temps. Il aurait dû s'en douter.


Après tout, ils avaient eu 8 enfants ensemble. Ce sourire qu'il adorait regarder, ces yeux qu'il adorait contempler. Ce corps qu'il adorait serrer contre lui. Quand est ce qu'il était devenu à ce point accro à sa femme ? Il ne le savait pas.
Toutes ces femmes avec qui il avait eu des aventures, en vérité, c'etait une sorte d'appel au secours. Depuis que les enfants étaient nés, elle n'avait plus vraiment de temps pour lui. Enfin elle en avait, mais pas autant qu'avant, et ça, ça le rendait fou. Bien évidemment qu'il se rendait compte que c'était mal. Il avait extériorisé sa jalousie de la pire des façons qu'il soit. Pourtant, il avait réalisé qu'il s'agissait bien de ça. Depuis combien de temps ils ne s'étaient pas enlacés juste pour avoir le plaisir de se sentir l'un contre l'autre? Bon il avouait très volontiers, que c'était en grande partie sa faute.
 
Il se leva à 5h. C'était le jour de la saint valentin, mais surtout c'était le jour de l'anniversaire des jumelles.

Il n'arrivait pas à choisir ce qu'il allait mettre. Toma avait essayé de l'aider la veille, mais ça n'avait rien donné de bon. Tomohisa n'était sûr de rien.


Au final, en pleine nuit, ils avaient fait les magasins pour trouver des tenues qui plairaient à Abby et qui lui prouverait qu'il la comprenait. Oui , des tas de choses dans ce genre là. Ils avaient acheté plusieurs tenues et il se trouvait devant ce choix là.

Finalement, il choisit une tenue adapté vraiment au goût d'Abby : un jean un peu large, avec un t-shirt AC/DC, et une veste en cuir. Oui, elle allait sûrement craquer ! Depuis le temps qu'elle lui demandait d'essayer de devenir plus rock n' roll, là pour le coup, il faisait carrément membre d'un groupe de rock. Si on le croisait dans la rue, même si on le reconnaissait, personne ne pourrait imaginer que ça puisse être le vrai Yamashita Tomohisa.
Il mit ses lunettes de soleil et se dirigea vers la Johnny's, il devait y récupérer les kisumai. Ces gamins et leurs manies de squatter...

 
************************** 
 
Abby fut réveillé par la douceur legendaire de Miyo. Il était 7h. Elle avait l'impression d'avoir fait une grasse matinée. Michiyo allait avoir 7 ans, le 9 avril, mais pourtant, elle se comportait comme une vraie petit jeune fille. Elle avait même apporté un cadeau pour la st valentin à sa mère.
 
Abby : Nani kore ?
Miyo : Aniki m'a dit que otosan ne t'offrirait rien aujourd'hui, et que il n'y en aurait que pour Ayu-chan et Misa-chan.... alors c'est un cadeau.
 
Abby ouvrit son  cadeau et vit un gros cœur avec écrit « Yamashita-chan, aishiteru da yo »
 
Abby : Tu l'as eu où ?
Miyo : C'est Saito, le garçon qui est à coté de moi, à l'école qui me l'a donné.
Abby : Il te l'a donné ?
Miyo : Je lui ai dit que je pourrais pas venir l'aider aujourd'hui et qu'il pourra pas venir à la maison, alors il m'a donné ça.
Abby : Ma puce, tu te rends compte de ce que ça veux dire ?
Miyo : Ça veux dire quoi ?
Abby : Que Saito Keisuke-chan est amoureux de toi.
Miyo : Non, oka-san, il est amoureux des gâteaux, moi, c'est juste parce que je l'aides à l'école.
Abby : Mon ange, Saito, a la 2 eme moyenne de la classe, pourquoi crois tu qu'il te demande de l'aide alors qu'il en a pas besoin ?
Miyo : Parcequ'il est baka ?
 
Abby éclata de rire.
 
Abby : Non mon ange, c'est parce qu'il est amoureux de toi.
Miyo : Ah ! Mais moi je l'aime pas hein ! Je préfère Koki-chan.
Abby : Koki n'est pas un peu vieux pour toi ?
Miyo : Bah non, il m'a promis que quand j'aurais l'âge on se mariera !
Abby : Quand tu auras 20 ans, Koki aura 47 ans, ça sera un oji-san pour toi
Miyo : Oui mais un oji-chan, beau ! Ça me dérangera pas ! En plus il a la classe Koki-chan ! On dirait un chanteur de rock ! En plus on aura plein d'animaux *___*
Abby : Il fait parti d'un groupe de rock Miyo XDD et, je reconnais bien là, la nièce à ta tante XDDD
 
Yuka arriva en trombe dans la chambre de sa sœur et sauta sur le lit, suivit par Nao, ce qui sembla étrange à Abby. Surtout qu'elle passait plus de temps chez Hiroki que chez elle ces derniers temps. Les deux jeunes femmes sautèrent sur le lit en criant « Happy valentine's day Nee-chan ! Happy valentine's day ! »
Abby sourit mais essaya de se lever. Même si elle était contente d'avoir ses deux poupées auprès d'elle, elle devait se lever pour préparer à manger et les filles.
C'est alors que deux petites êtres toutes mimi essayèrent de monter sur le lit.
 
Misa : Mama, monter !
Ayunao : Oka-san ! Hop hop !
 
Nao pris Ayunao et Yuka attrapa Misa.
 
Jumelles : Kissu mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!!!
 
Les deux petites, se jetèrent sur leur mère. Miyo étant jalouse se jeta aussi sur sa okasan. Nao et Yuka se regardèrent avant de faire pareil. Les filles faisaient tellement de bruit qu'elles firent entrer Akira.
 
Akira : Au lieu de faire les dépravées sur le lit, laissez oka-sans, vous allez la tuer par étouffement.
Jumelle : Etou-quoi ?
Miyo : Dépra-quoi ?
 
Entrant et se mettant à coté d'Akira, Kyoko répondit à ses sœurs :
 
Kyoko : L'empêcher de respirer. Et dépravéez, c'est... comment expliquer sans vous choquer....
 
Ren et Kyo arrivèrent à cet instant.
 
Ren : Personne de petite vertu.
 
Kyoko se tourna vers son frère et dit :
 
Kyoko : « Personne de petite vertue » ? t'es sûr que t'es bien mon jumeau franchement ?
Ren : Bah oui qui tu veux que je sois ?
Kyoko : Qu'on ai échangé les bébés à la naissance, je veux pas d'un frère guimauve moi...
Miyo : Oka-san, tu vas voir oto-san aujourd'hui ?
 
Les sœurs et les enfants d'Abby se retournèrent sur elle, à part les deux jumelles qui s'était recollée à leur mère.
 
Abby : Il vient pour l'anniversaire des jumelles. D'ailleurs otanjobi omedeto les filles..
Nao : Il te manque , n'est ce pas ?
Abby : A en crever, chaque fois que je pense à lui, j'ai mal dans la poitrine, j'ai envie...
Yuka : Les enfants, vous pouvez descendre jouer en bas ? Akira et Kyoko, prenez les jumelles.
Enfants : Hai !
 
Tous les enfants sortirent de la pièce et Nao et Yuka s'allongèrent à coté d'Abby.
 
Nao : Qu'est-ce que tu comptes faire ?
Abby : Les enfants poussent si vite. Les jumelles ont 3 ans aujourd'hui, Miyo en a 7 dans 2 mois, Sho a 8 ans et Kyo 9, Ren et Kyoko en ont 10 et Akira a déjà 12 ans.
Yuka : Je me rappelle quand tu as ramené Akira a la maison, j'étais jalouse, tu t'occupais plus de moi.
Nao : En parlant de ça, Yu, tu trouves pas que Kyoko ressemble de plus en plus à nee-chan ?
Yuka : Ah oui ! Carrément ! Le caractère et la façon d'être ! Ren est très calme en revanche.
Nao : On dirait son double inverse !
Abby : Miyo c'est toi en petite, Nao. Elle te ressemble trop ! Quand à Kyo, mon petit téméraire de Kyo c'est toi Yuka. Quand j'y pense, Akira...
 
Abby s'arrêta de parler d'un coup.
 
Nao : Akira ?
Abby : Akira....
 
Elle pensait combien il ressemblait  à son père sur certains points, mais le fait de penser à ça lui rappella son mari.
 
Abby : Akira...il ressemble vraiment à son père ne ?
 
Abby éclata en sanglots. Elle ne pouvait pas imaginer de vivre loin de lui. Elle l'aimait tellement ! Mais malgré ça, si il ne changeait pas, ils ne pourraient pas être heureux.
Ses deux petites sœurs réconfortèrent leur aneki. Ça leur faisait bizarre. En général, c'était le contraire qui se passait...
 
Nao : Tout ira bien !
Yuka : Et tu t'en sortiras !
Nao : Essuies tes larmes nee-chan !
Yuka : Effaces tes sanglots...

 
******************** 

 
Il était à présent 14h, la fête d'anniversaire des jumelles allait commencer. C'est l'instant précis que choisit Tomohisa pour apparaître. Il était accompagné des kisumai, et il avait prit au passage Hiroki qui l'avait supplier pendant 1h. Arrivant au même moment, Koki apparu et Miyo lui sauta dans les bras en disant : « Koki-chan ! Tu es venu pour moi ???? » ce à quoi Koki répondit « En quelques sortes ». Tomohisa, lui ne cessait de regarder Abby qui regardait le sourire aux lèvres Koki et sa fille.
 
Abby : Miyo a un gros coup de cœur pour Koki, tu le savais ?
Tomohisa : Non, gomen...
abby : C'est rien, je l'ai su, ce matin,elle lui a fait promettre de l'épouser quand elle aura l'âge XDD
Tomohisa : Tel mère, tel fille XDD
abby : A vrai dire, c'est pas tant le coté rock qui plait à Miyo mais le coté 30 000 000 d'ami de Koki XDD
Tomohisa : Je vois.
Abby : Et elle trouve qu'il a de la classe.
Tomohisa : Il est où le temps où elle me disait «  Tu veux bien être mon chérie, otosan ? » ?
abby : Envolé. Nos enfants grandissent tellement vite...
Tomohisa : Je...heu...
 
Tomohisa voulait lui dire tellement de choses, qu'il ne savait pas quoi commencé.
 
Tomohisa : Je...peux voir les jumelles ?
 
Il se haïssait de n'avoir pas pu dire ce qu'il voulait....
 
Abby : Oui vas y, elles sont avec Kyoko et Akira dans le salon.
 
Tous le monde entra et s'affaira à diverses activités. L'après-midi ce passa à merveille, jusqu'au moment où Abby et Tomohisa commencèrent à discuter de manière un peu trop vive...
 
Abby : Tu peux me dire ce que tu fous là si c'est pour critiquer la fête de tes filles ???
Tomohisa : Je ne critiques pas la fête, ce que je critiques, c'est le fait que les ¾ des kisumai te colle comme si tu étais leur déesse. Tu crois que j'ai pas vu leur manège ? Tu me traites de coureur de jupons, mais toi tu les fais espérer !
Abby : Attends, tu peux répéter là ? Je les fais espérer ? Où est-ce que tu as vu ça ??? On a fait que parler ! D'ailleurs, qu'est-ce que tu sais de moi, hein ??? Qu'est-ce que tu sais !
Tomohisa : Ce que je sais ? Je sais que tes yeux ont plusieurs teintes différentes suivant le temps, mais qu'ils sont d'un vert magnifique. Je sais que quand tu souris, tu ressembles à une petite fille, ça m'a toujours donné envie de t'embrasser. Tu adores le violet, le rouge et le noir. Sans doute, parce que tu étais une punk rockeuse dans une autre vie. Tu as une voix magnifique, chaque fois que je l'entends, j'en frissonne de tout mon être. Tu es si émotive devant un drama ou un film et même en lisant, alors que dans la vie de tous les jours, les gens te prennent pour un cœur de pierre. Tu caches ta fragilité par ta brutalité et ton agressivité. Tu n'aimes pas les gens qui mentent, et d'ailleurs tu ne mens jamais. En plus tu ne sais pas mentir. Tu as cette petite mimique bien précise quand tu es gênée, qui me rend fou et me donne envie de coller mes lèvres sur les tiennes. Tu as ce petit tic de tirer ta langue sur le coté quand tu fais quelque chose qui est très prenant. J'adores te regarder quand tu regardes un drama ou un film et même quand tu lis. Tu parles à des objets inanimés et t'énerves vite. Tu as du mal a prononcer une phrase sans gros mots. Sans doute que c'est un détail pour les autres, mais pour moi, ça fait parti de ton charme. Tu n'aimes pas tout ce qui est attrait à tes origines occidentales. Tu ne supportes pas non plus ta petite taille. C'est pour ça que tu porte des talons, même si tu n'aimes pas précisément. Tu ne bouges pas quand tu dors, et tu deviens toute rouge quand tu parles en publique. Tu veux que je continues ? Je peux parler de toi pendant des heures. C'est vrai , je ne sais peut-être rien de tes livres, mais je sais tout ce qui te touches en dehors de ça ! 
Abby resta un instant sans bouger. Elle ne comprenait pas grand choses de ce qui était entrain de se passer, mais, elle savait que ce que son mari venait de dire était vrai. Comment pouvait-il en savoir autant ? Avec le temps qu'il avait passé à la tromper....
 
Tomohisa : Donnes moi une chance. Je promets que cette fois, je le ferais bien !
 
Elle hésitait, et il pouvait le comprendre. Avec tout ce qu'il lui avait fait...mais cette fois-ci, il était vraiment sincère.
 
Toma : Tu sais, je vois bien que tu es hésitante, et je le comprend. Mais cette foi-çi, il est vraiment sincère. De toute la semaine, il n'est pas sorti une seule fois. Il était une vrai loque quand il devait aller travailler. Il ne pensait qu'à toi, et ne parlait que de toi. Il en est même devenu chiant ! Tu comprend ? Tomo est devenu chiant !
 
Abby regarda à nouveau Tomohisa. Elle ne disait rien, et contre toute attente, elle lui sauta dans les bras et l'embrassa. Il lui rendit son baiser. En le serrant fort.
Mon dieu ce que ce corps serré contre le sien lui avait manqué. Elle avait la peau si douce, comment avait-il pu l'oublier ? Comment avait il pu chercher ailleurs pendant si longtemps ce qu'il avait déjà dans les bras ?
Lorsqu'elle relâcha un peu son étreinte, il la regarda dans les yeux un long moment avant de lui dire ;
 
Tomohisa : Aishiteru da yo.
 
Elle l'embrassa à  nouveau juste après lui avoir dit « I love you so much ».

 
                                                  *********************

Abby venait de finir son dernier roman. « Say i love you » . Ce livre parlait d'un couple qui ne savait plus pourquoi il était ensemble. Un jour un prétendant qui travaillait avec l'héroïne commença à s'intéresser de plus près à elle. Il lui dit alors «  Je te laisserais tranquille, quand tu me dira je t'aime ». Il ne supportait pas qu'on l'ignore, et elle l'ignorait bel et bien ! Mais ce qu'il ne savait pas, c'est qu'elle ne pouvait aimer que son mari. Et c'est donc à lui et lui seul qu'elle pouvait dire ces mots.
 
Tomohisa lisait le livre et souriait. Lorsqu'il le fini , il leva la tête et regarda sa femme.
 
Abby : Alors ?
Tomohisa : Tu sais que je n'aime pas beaucoup lire, en général ?
Abby : Oui oui je le sais... Qu'est ce que t'en pense ?
Tomohisa : Et bien je vais être honnête avec toi... Ce livre est...
 
Abby était suspendu à ses lèvres.
 
Tomohisa : Le best-seller de l'année ! Il va être adapter en drama c'est sûr ! Je veux jouer dedans !
Abby : Et tu veux être qui ?
Tomohisa : Le mari bien sûr ! Toi tu fera la délicieuse femme !
Abby :Je ne jouerais pas dedans XDD
Tomohisa : Nande ???
Abby : Parce que je suis pas actrice !
Tomohisa : Je t'en pris ! Les ¾ des actrices avec qui j'ai joué, étaient franchement des connes qui ne savaient pas lire 2 phrases d'affilées... enfin soit ! Si je suis pas le mari, je veux être kami-sama.
Abby : Kami-sama, carrément XD
Tomohisa : Tu trouves que je suis pas assez charismatique ?
Abby : Bien sûr que si XDD
Tomohisa : Alors say it.
Abby : Dire quoi ?
Tomohisa : Say « I love you ».
Abby : Suki da yo.
Tomohisa : I love you too.
 
Et Tomohisa embrassa sa belle à son tour. Bien évidement, ils n'étaient pas sûr de ce qui les attendaient, mais en cet instant, ils étaient les plus heureux du monde, et c'était bien ça le plus important au monde, non ?
 
FIN  


 2 | 2


*perverse powaa!*


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Mar - 15:45 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mamki
Idoles


Inscrit le: 14 Mar 2015
Messages: 21
Féminin
Lucky stars: Lee Jong suk

MessagePosté le: Sam 28 Mar - 13:35 (2015)    Sujet du message: Say I Love You Répondre en citant

8 enfants , tromperie, jalousie, on ne s'ennuie pas ...
Tres sympa l'idée de continuer avec les memes personnages
Merci et et bravo pour ton beau coup de clavier


Revenir en haut
abbypurple
Idoles


Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 29
Féminin
Lucky stars: rain

MessagePosté le: Lun 30 Mar - 12:51 (2015)    Sujet du message: Say I Love You Répondre en citant

merci Mamki, en plus c'est un os que j'ai écrite en très peu de temps, car, je me suis décidé 2ou 3  jours avant la saint valentin.


*perverse powaa!*


Revenir en haut
ally87
Idoles


Inscrit le: 16 Mai 2015
Messages: 16
Féminin
Lucky stars: joo sang wook

MessagePosté le: Dim 17 Mai - 17:14 (2015)    Sujet du message: Say I Love You Répondre en citant

Je l'ai lu hier et j'ai beaucoup aimé, par moment c'est un peu long... 

Revenir en haut
abbypurple
Idoles


Inscrit le: 31 Mar 2013
Messages: 29
Féminin
Lucky stars: rain

MessagePosté le: Mar 21 Juil - 10:08 (2015)    Sujet du message: Say I Love You Répondre en citant

merci, et c'est vrai que c'est mon problème: je décris trop, mais j'arrive pas a changer ça.


*perverse powaa!*


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:01 (2017)    Sujet du message: Say I Love You

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Étage 3 -> Salle de détente -> Compositeurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com