Index du Forum
 
 
 
 Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Je le hais. [OS Lemon]
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Étage 3 -> Salle de détente -> Compositeurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Keisuke-my-lover
Trainees


Inscrit le: 28 Mar 2013
Messages: 6
Féminin

MessagePosté le: Mar 2 Avr - 14:22 (2013)    Sujet du message: Je le hais. [OS Lemon] Répondre en citant





Qu'est-ce que je fou là, sérieux? Sans déconner, la baraque est si grande qu'elle pourrait accueillir le quart des orphelins de la planète! Et y'a tellement de bouffe qu'on aurait largement de quoi les nourrir, eux et toute leur famille !

Je suis con. Les orphelins n'ont pas de famille. Lol quoi. Enfin bon. Je suis là, et pourquoi? Bah c'est une excellente question ma belle! Ouais. Parce que tu peux être qu'une nana en manque pour t'intéresser à moi, à ce que je peux raconter. Pff, à quoi je pense moi. Je dois être en train de me faire avoir par ce putain de ponch. Ouais, c'est traître ces machins. Super bon jus de fruit, tu sens pas l'alcool, et au bout de trois verres hop hop hop, t'es par terre. Ouais m'dame.

Bref. Je suis là, accoudé à mon balcon, y'a de la musique genre occidentale qui nous brise les tympans, la fête bat son plein et Koki nous a lâchement abandonné, moi et SON verre, pour aller se déhancher contre une blonde décolorée qui rit comme une hyène. Du coup, son verre et moi, avons eu l'occasion de faire connaissance. On s'est même découvert des points communs, et plus. On s'est embrassé. A plusieurs reprises.

Je dois être pathétique. Venir à une soirée, où je connais personne. Bon, ce genre de choses arrivent. Fréquemment. Mais vu que je sors pas énormément non plus, bah...

Et allez, vas y que y'a un ... Euh? C'est un mec la chose qui avance vers moi là? Bon, faisons comme si de rien n'était, si je le regarde pas, il me verra pas. Ouais, je suis d'une logique à toute épreuve.

_ Salut.

Et meeeeerdeuh. Bon, soyons poli.

_ Lut'.

Quoi? Je lui ai répondu! Je jette un rapide coup d'oeil au...mec? Bon, à la personne qui me sourit gentiment. Mais vu la voix, ça peut être qu'un mec. Y'a juste le physique qui suit pas.

_ Ca va?

Pourquoi? J'ai l'air seul et désespéré, en train de me noyer dans mon verre? HEIN?

_ Ouais.

Non mais je vous jure, des fois les gens ils ont de ces questions... Connes.

_ Cool la soirée, hein?

Bof nan.

_ Ouais.
_ T'es venu avec quelqu'un?

Non, je bosse ici. Sans déconner! Y'a des majordomes dans cette baraque! Même qu'on dirait des pingouins... Bref, passons.

_ Avec un ami.

Il hoche la tête, l'air pensif. Il se met à fixer... Je vous interdis de rigoler... Le ciel étoilé. Oui parce qu'on est sur un BALCON, qu'il fait nuit noire, que la lune brille et tout et tout, et y'a un super ciel avec plein d'ETOILES! Ca fait cliché, et je vous emmerde!

Je le détaille un instant, vu qu'il ne me voit pas. Il a des cheveux noirs, courts, et légèrement relevés. Il porte une chemise blanche, avec des manches à fanfreluches, un pantalon noir moulant, qui lui va super bien, et... Olé, qu'est-ce que je raconte moi.

_ Tu t'appelles?

J'ai sursauté, bah oui je m'attendais pas à ce qu'il me recause aussi vite.

_ Kamenashi.

Il me sort un sourire énigmatique. Oula, je vois venir la...

_ C'est vrai que ton visage a un peu la forme d'une poire...

... Connerie. Connard.

_ Et sinon, tu t'amuses bien? On dirait que tu t'ennuie.
_ Je suis venu à une fête de gosse de riche. Avec un pote qui m'a lâché pour une greluche avec qui il va s'envoyer en l'air et qu'il reverra probablement jamais, à un anniversaire d'un mec que j'connais même pas. Ouais, je me fend la...

Je me tais. Non, je le dirai pas.

_ La? Répète-t-il.

Il me sourit de plus belle.

_ Tu te fends la poire? Rigole-t-il.

Connard fois deux.

_ Moi je trouve que c'est bien, d'avoir tant de monde autour de soi pour un anniversaire.

Ah. Si tu le dis mec.

_ Je vois pas l'intérêt. Ca se trouve il ou elle connait même pas la moitié des personnes qui sont là. C'un ou une gosse de riche, c'est juste de l'hypocrisie. Il ou elle a invité juste des noms sur une liste. Qui te dit qu'il ou elle aime...

Il me coupe la parole.

_ Il.
_ Hein?
_ Il. C'est un mec.

Ah. Ok.

_ Tu le connais bien toi?

Il semble réfléchir, et me tire une moue trop adorable...

_ Pas vraiment.
_ Quand tu veux fêter ton annif, tu prends tes meilleurs potes, et tu te fais un truc avec eux. Tu chopes pas toute l'aristocratie pour les enfermer dans une salle de bal.

Il me fixe, visiblement attentif à ce que je raconte. Putain qu'il est beau l'enfoiré.

_ Tu m'as l'air bien remonté.

Ah?

_ Pas vraiment.
_ En fait je crois que...

Et là, c'est le drame. Je me rends lamentablement compte que je suis suspendu à ses lèvres. D'ailleurs j'entends à peine ce qu'il me raconte.

_ Kame!

Hein quoi oui?

_ Hum? Je fais, pas sûr d'avoir entendu.
_ C'bizarre, quand on t'appelles comme ça, là tu réponds.

Ouais, je réponds aux tortues, pas aux poires non.

_ Je disais juste qu...
_ Ueda-sama~

Il se retourne, et du coup, bah je l'imite. Du coup je tilt. Ueda. C'est son nom? Ca sonne pas mal. Ueda. Mouais. J'ai presque envie de le prononcer, mais je me retiens. Ca le ferait pas.

C'est un troupeau... Bon ok j'exagère, juste trois filles qui nous... Fin LE fixent avec des yeux... Dégoulinant de... Je sais pas et je veux pas savoir. Non sérieux... Marchez pas dedans, ça colle!

_ Viens ouvrir tes cadeaux~
_ Oui! Viens, tu vas adorer!

Il me lance un sourire gêné.

_ Je dois y aller, désolé. On se reparlera plus tard peut être.
_ Ouais.

Et il s'éloigne, ses pimbêches à sa suite. Je sais pas trop pourquoi, mais le "peut-être" m'a fait quelque chose. Comme un pincement. Je me mord la lèvre inférieure. Putain, ça faisait longtemps que j'avais pas balisé comme ça. Fait chier.

Plusieurs minutes passent avant que je capte un léger détail. Cadeaux? Oh putain sa maman la lapine des prairies des plaines coréennes aux sucettes en strass géantes de la taille de la tour de Tokyo après le séisme nucléaire de la sixième guerre mondiale. Ce mec, c'est lui l'hôte de la soirée?!

Je revois vite fait la conversation. Oh bordel. Et là, j'ai juste envie de me cogner la tête contre le mur le plus proche. Kame, mon vieux, t'es pas doué! Putain. Et je lui ai déballé tout ça. Limite qu'il aurait pas dû fêter son annif. Je me sens trop trop trop con. Mais genre, vraiment con. C'est digne d'une VDM ça.


Bon, on se calme, et on réfléchi. T'as que deux solutions. Soit tu chopes Koki, oui parce que c'est lui qui conduit, et tu rentres chez toi, hop, ni vu ni connu. Soit tu fais comme si de rien n'était. Soit tu ... Ouais non, ça ferait trois solutions ça.

Raaaah! J'en ai marre. Je crois que j'ai flashé sur ce type. J'ai vraiment une vie merdique. Mais en même temps on a pas idée d'être aussi bien foutu!

Je m'accroupis, et prends ma tête entre mes mains. Genre posture du désespéré de la life. Ce qui est approximativement le cas, si vous voulez mon avis.





Je déteste ma vie. Ouais parce qu'en plus d'être le roi des cons, je suis le roi des boulets. Bah non, c'est pas exactement la même chose. C'était partit d'un bon sentiment hein. Je voulais juste retrouver mon bel... Bon, le mec là, et lui dire... Bah je sais pas, de toute façon j'aurai improvisé! Ouais. Sauf que... Je suis perdu.

En même on a pas idée d'avoir une baraque pareille, ça fait trois étages que je monte et descend, y'a des couloirs qui se ressemblent tous, des portes à n'en plus finir, et j'ai déjà visité quatre salles de bain et six placards de la taille de ma chambre!

Est-ce que je vous ai parlé des orphelins? Ok, maggle.

Je le trouverai jamais. Et rien que pour retrouver la salle de bal, il me faudrait au moins un GPS. Au moins. Parce que même avec un plan, j'aurai aucune chance de m'en sortir. Et si je mourrais ici? Seul? Desséché? Bah, y'a sûrement une armée de soubrettes qui passent de temps à autres faire le ménage, avec un peu de chance elles me trouveront avant que je finisse en poussière de tortue.

Je soupire. Ma patience commence à me faire défaut. Et j'ai horreur de pas savoir où je suis. Bordeeeeeeleuh! Même la carte de Dora est la bienvenue là.

Bon! Je prends mon courage à deux mains, fin ce qu'il en reste. Je crois qu'il s'est barré avec le ponch... Et j'ouvre la première porte que je trouve.

Et là, c'est THE bug. Je referme la porte, presque aussitôt. Mes joues doivent être rouges au possible, j'ai chaud, je brûle.

Il m'a vu? J'espère pas. J'essaie de songer à penser à réfléchir dans quelle direction je devrais partir, mais mes jambes ont perdu le mode d'emploi qui explique en tout petits caractères COMMENT on fait pour marcher.

Je me laisse aller contre le mur, et tape ma tête contre.

_ Kame abruti, Kame abruti, Kame abruti...
_ Kame abruti arrête de martyriser mon mur...
_ Ouais désolé...

Minute. Je relève doucement, mais alors trèèèèèèèèès doucement la tête, et plonge mon regard dans...

_ Euh...

Ouais, je suis so éloquent, pas vrai?

Face à moi, Ueda a un sourire moqueur. Très moqueur. Trop moqueur. Et moi j'ai envie de m'enterrer six pieds sous Terre. Je vous ai dis que je détestais ma vie?

_ Je cherchais les toilettes.

Je dis ça, en espérant qu'il gobe mon mensonge.

_ Ah.

Il a gobé?

_ Au deuxième étage?

Ah bah non.

_ Celles de la salle de bal étaient occupées.

Ne me demande pas ce que j'ai fais du premier étage.

_ Et le premier étage?

Connard!

_ Enfin bon.

Je lui lance un regard interrogateur auquel me répond un sourire... Aguicheur. Euh, ouais?

Il s'appuie contre la porte, et là je rougie de nouveau. Il s'en aperçoit et aussitôt me dit :

_ Elle avait pas d'argent, donc mon cadeau bah c'était en nature.

J'avais pas envie de savoir tu sais...

_ Et toi? C'est quoi ton cadeau?

Et bim. Tiens, prends ça dans tes quenottes Kame. Je soupire et détourner les yeux.

_ Comme si j'allais offrir quelque chose à quelqu'un que je connais même pas.
_ Je vois.

Le ton de sa voix semble être déçu et moi comme un abruti je recommence à baliser.

_ Je veux dire... Je pensais pas que... Fin on m'a pas dit d'amener quoi que ce soit alors...
_ Viens avec moi.

Je hausse un sourcil. Il me regarde et se casse, comme ça, me plantant là au milieu du couloir. Forcément, je me retrouve à le suivre. Il marche d'un pas assuré, il doit connaître la maison par coeur, la chance. Je reste persuadé que si je vivais dans une piaule pareille, je me paumerai tout le temps.

Il ouvre une porte, et s'écarte pour me laisser passer, ce que je fais. C'est une chambre, grande, spacieuse, aux couleurs claires, avec un grand lit au milieu et deux ou trois meubles autour. Je reste baba devant la collection impressionnante de guitares électriques accrochées au mur.

_ Wow...
_ Tu sais jouer?

Je me retourne, Ueda s'installe sur son lit, et me regarde avec un sourire amusé.

_ Pas vraiment, mais ça me déplaira pas d'apprendre.
_ Je pourrai peut-être te donner quelques cours alors.
_ Tu joues?
_ Tu crois qu'elles sont là juste pour décorer?

Bah... Oui.

_ Non...
_ Tiens, attrape la rouge là.

Hésitant, je décroche l'instrument, et le lui amène. Je reste halluciné par bête. Une superbe...

_ C'est une fender telecaster Jim Adkins JA-90.

Voilà, je le savais hein!

Il saisit l'instrument et commence à gratter les cordes. Je fonds littéralement. Il est trop beau. Je peux même pas vous le décrire, il est juste sublime. Je me laisse bercer par la mélodie, durant les quelques minutes où il joue, jusqu'à ce qu'il s'arrête en fait.

_ C'était pas mal.

Oui bon, je suis pas la mère Noël non plus. Je peux le regarder avec émerveillement, certes, mais le lui dire cash, vous pouvez toujours rêver! Un minimum de dignité, non mais!

Il repose la guitare et s'allonge, là comme ça, sur le dos, sa chemise entrouverte remonte légèrement, découvrant son ventre à la peau satineuse... J'imagine.

Il me lance un regard où brille une drôle de lueur. Bon faut dire aussi, lui il s'étale sur son lit, et moi je suis là, debout, immobile, les bras ballants, on croirait presque que j'ai un balai dans le cul.

_ Et sinon, mon cadeau?

Euh. Hein?

_ J'ai dis que j'avais rien. Que dalle. Nada. Nichts. Nothing.

Oui mes capacités en langue étrangère sont hélas assez limitées. Je vous emmerdeuh!

Il se redresse à demi, et ancre son regard dans le mien. Oh maman si tu savais... Toutes les choses que ça me fait... Oula, je m'en vais loin là.

Il penche la tête sur le coté avec une moue boudeuse et je me retiens de justesse de gueuler " Kawaii!!!". Dignité on a dit! Dignité...

Dignité qui s'envole lorsqu'il relève doucement sa chemise en me lançant un putain de regard de chaudasse en manque.

_ Tu te démerdes, je veux un cadeau.

Capricieux le gosse de riche. Bon, vous me direz, c'est un pléonasme.

_ Je te suis pas là...

Ou plutôt j'ai peur de comprendre de travers.

Il émet un léger rire, et se laisse retomber lourdement sur le matelas.

_ T'es vraiment coincé en fait. Pourtant à te voir me dévorer des yeux comme ça, j'aurai juré que tu voulais me baiser.

Alors là, je reste ... Con. Mais genre, encore plus que les fois précédentes. La phrase est tombée comme un coupe raie. J'en reviens limite pas. Mon coeur vient de louper trois battements d'affilé, et j'ai la gorge sèche. Tellement sèche que j'arrive même pas à répliquer.

Il soupire, et laisse apparaître un regard profondément ennuyé. Moi, je suis encore trop choqué pour y prêter vraiment attention. Je viens de passer pour... Pour ... Je sais pas. Mais c'est étrangement douloureux. J'ai envie de partir. De quitter cette baraque, et de me jeter sous ma couette. J'ai envie de retourner à la salle, de récupérer Koki et de me casser d'ici en quatrième vitesse. Et le pire, c'est que j'ai presque envie de chialer. Là, de suite.

Pourtant mes jambes m'ont encore lâché, et je ne peux pas bouger. Juste fixer un point invisible en essayant de réguler ma respiration et de calmer les battements affolés de mon coeur.

_ Fais pas cette tête, on dirait que quelqu'un est mort. Fit-il au bout d'un moment.

C'est un peu ça ouais. Ma fierté vient d'en prendre un coup. Et ça fait mal.

Quelques minutes passent, et mon corps retrouve à peu près ses fonctions. Je plonge ma main dans la poche arrière de mon jeans, et en sort mon porte feuille. J'y farfouille un quart de secondes avant de jeter un billet de cinq mille yen sur le lit.

Il me regarde sans comprendre.

_ C'tout ce que j'ai. Dis-je d'un ton étranglé.

De nouveau, il me lance un regard interrogateur. Il m'énerve.

_ Désolé, je suis pas une pute.

Je fais volte face, et marche d'un pas anormalement tremblant en direction de la porte. Sauf que je sens qu'on me retient... Ou plutôt qu'on tire sur un des anneaux arrières de mon jeans. Je me retourne pas. Faut pas que je me retourne. Faut pas que...

Bug. Y'a un main envahissante qui se glisse sous mon t-shirt, et je frissonne quand des doigts effleurent ma peau. Bordel.

_ Dégage. Dis-je d'une voix glaciale.

Je sens son souffle sur ma nuque, et bientôt ses lèvres dans mon cou. C'est chaud. Agréable. Et pourtant je déteste ça.

_ Va te faire foutre!

Je rêve ou il en a rien à péter de ce que je lui dis? J'ai chaud. Je me mord la lèvre pour ne pas céder. Céder à quoi? A l'envie de chialer, celle de me retourner pour me jeter sur ses lèvres? J'en sais rien. Mais je hais cette sensation.

_ Allez, arrêtes de bouder. Murmure-t-il les lèvres plaquées contre ma peau.

Je boude pas, je fais la gueule. Déjà.

_ Brise tes chaînes, laisse toi emporter parce que je t'offre... Continue-t-il.

Et je devine son sourire sardonique.

_ C'est toi qui offre, sérieux? Je croyais que tu voulais absolument recevoir.

J'ai lâché ça d'un ton amer. Pourtant il n'en tient pas compte, et sa main descend pour caresser ma cuisse. Enfluuuuuuuuure!

_ Profite, ça m'arrive pas souvent.

Ca, je veux bien le croire. Mais si par "brise tes chaînes" il entend "vire moi ce balai que t'as dans le cul" il va pas être déçu ce connard.

Je déglutit lorsqu'il se colle à moi et que je sens son érection contre mes fesses. Bordel, ça y'est, je...

_ Bah alors, tu bandes déjà?

Je hais ce mec.

_ Tu peux parler. Dis-je en retenant de justesse un couinement quand sa patte froide se faufile dans mon caleçon.

Oh il me touche! Il me touche! Et j'aime. Ouais. En fait c'est juste son caractère qui laisse à désirer. Sinon, ce serait le mec idéal. Beau, riche, sexy, et...

_ Ah...

... Doué.

_ Il t'en faut pas beaucoup... Me susurre-t-il.

Enfoiréééééééééééééééé!

_ Ferme la...

Je laisse aller ma tête en arrière, qui se pose contre son épaule, tandis qu'il dévore mon cou, me masturbant avec difficulté, et j'ai envie qu'il me vire ce foutu jeans qui le gêne. J'étouffe mes gémissements comme je peux. La baraque est immense, je doute qu'on m'entende, mais savoir que lui le peut ça m'agace déjà. Ce mec est détestable. Je vous ai dis qu'il était détes...

_ Ah!

... taaaaaaaaaaaableuh! Vu la succion qu'il vient de m'administrer j'ai intérêt à porter un col roulé pour la semaine à venir. J'émet un léger grognement à cette idée, qui lui arrache un petit rire.

J'en ai marre. Je craque. J'ai envie de plus. Je me retourne, le forçant à virer sa sale patte de mon calbute et me jette littéralement sur sa bouche, forçant le passage pour me frayer un chemin jusqu'à sa langue.

On se sépare après une séance de nettoyage buccal assez mouvementée.

_ Je t'avais dis que j'étais pas une pute.

Il me regarde sans piger où je veux en venir.

D'un geste, je le pousse, jusqu'à le faire basculer sur le lit, et me positionne à califourchon sur lui.

_ Une pute, ça embrasse pas sur la bouche.
_ T'appelles ça embrasser? T'as failli me bouffer.

J'esquisse un sourire et fond droit sur son cou, où j'en profite pour me venger, lui laissant une marque bien violacée.

Il grimace.

_ Aie...
_ Bien fait.

Oui c'est pas très mature, et je vous zut!

J'happe de nouveau ses lèvres entre les siennes, dans un geste plus tendre, bah je suis pas une brute non plus, et j'en ai envie. J'ai envie de lui montrer un peu de douceur. De le toucher, de l'effleurer. De le cajoler.

Ma langue glisse sur ses lèvres, jusqu'à ce qu'il les entrouvre de lui même, et vient se mêler à la sienne durant quelques secondes.

J'abandonne ses lèvres tentatrices pour descendre le long de sa mâchoire, de son menton, de son cou, et accessoirement je le débarrasse de son encombrante chemise. Oh bordel sa mère l'aspicot, d'où il sort ces tablettes de chocolat?! Ai caramba!

Je le matte sans aucune pudeur pendant un moment jusqu'à ce qu'il me fasse savoir qu'il s'impatiente, d'un coup de bassin. Je retiens un sourire, et redessine la courbe des ses muscles du bout des lèvres.

_ Oy, face de poire. T'es lent.

Je lui lance un regard assassin. Ce mec est d'un romantisme à pleurer. Enervé, et vexé, je défais la boucle de sa ceinture, et baisse sa braguette, avant de lui retirer le vêtement sans plus de cérémonie. Il semble satisfait. M'énerve, m'énerve, m'éneeeeeeeeeeeeeeerve!

Pour l'agacer davantage, je pose ma langue sur le tissu du boxer, qui laisse voir son membre bien tendu. Je le titille un moment. Un long moment au goût de mon hôte qui me le fait savoir par un autre coup de bassin, et je vous défends de rire quand je vous dis qu'un coup de pénis dans le nez, ça fait pas du bien!

Grommelant, je lui retire le sous vêtements, et me débarrasse moi même de mes fringues, que je balance à l'autre bout du lit.

_ Active.

Là, j'hésite franchement, lui lançant un regard interrogateur, mais vu son air ennuyé, je me dis qu'il vaut mieux pour moi ne pas poser de question. Pourtant... J'ai peur. Peur de lui faire mal. Peur de ne pas lui procurer de plaisir, et aussi peur de me faire engueuler si je le pénètre pas dans la seconde, vu ses yeux qui me lancent des éclairs je ferai mieux de me dépêcher.

_ Euh...
_ Quoi encore?!

J'ai envie de couiner, de baisser les oreilles, et la queue. Ouais, fin la queue, là, de suite, j'aurai du mal. Mais il me fait peuuuuur ce mec! Déjà les sadiques persécuteurs du genre, c'est eux les dominants... Normalement. Vous me direz, ce mec n'est pas normal.

_ La capote?

Oui, je suis un casseur d'ambiance, je sais!

Il me regarde comme si j'étais un coton tige sortit tout droit du trou du cul du président.

_ Tu as exactement trente secondes pour te décider, ou je ...
_ Mais tu vas avoir mal!
_ Parce qu'avec une capote j'aurai moins mal?

Je me tape le front. Quel con.

_ C'est quoi ton prénom?

Je le regarde méfiant.

_ Kazuya... Pourquoi?

Il se redresse, et posa sa main sur ma joue, plantant ses prunelles noires dans les miennes.

_ Kazuya, viens, s'il te plaît.

Le ton est doux. Suave. Envoutant. Ce type est un démon. Un ange. Les deux. Un monstre capable de me faire fondre en un clin d'oeil. Malgré ma réticence, je cède à sa demande. Son caprice.

Je fais aussi doucement que je peux, et je le sens se contracter. J'ai envie de tout arrêter, mais il me jette un regard signifiant à peu près " tu bouges, je te bute, clair?", alors je prends mon mal en patience, et lui laisse le temps de s'habituer à ma présence.

J'attends. Jusqu'à ce qu'il se mette à bouger de lui même, et je vais plus en profondeur. C'est chaud. Brûlant. Etroit, serré, étouffant. Et plus je bouge, plus j'ai chaud. Il a l'air d'apprécier mes mouvements, ses lèvres sont entrouvertes et laissent passer quelques soupirs de plaisir. Et je dois faire un effort presque surhumain pour me retenir de venir.

_ Plus vite...

J'acquiesce à sa demande, et accélère mes coups de butoir, il laisse échapper un gémissement quand, dans un coup un peu plus brutal, et profond, je dois toucher un point sensible. J'adore le voir comme ça. Ce type que je ne connais pas. Voir son visage, son corps, luisant de sueur. Ses yeux voilés de plaisir, ses lèvres quémandant un nouveau rythme.

Je ne tiens plus. J'ai de plus en plus de mal à retenir la vague de plaisir qui me traverse. Je saisi son membre toujours dressé, et y exerce quelques pressions tout en le masturbant au rythme soutenu de mes coups de bassins.

Je le sens se contracter autour de moi. Et là, je capte LE détail qui tue. Rapidement, j'essai de me retirer mais ...

_ Reste... Là...
_ Mais... Fais-je affolé.
_ Chut... Viens...

Je me noie dans ses yeux, et mes doigts... Dans sa semence. N'y tenant plus, je me laisse aller aussi, essoufflé. Je m'effondre presque sur lui, haletant, et me shoote à son odeur. Mon torse se retrouve collé au sien, et accessoirement à son sperme, mais ça ne me dérange pas plus que ça. Je suis mort, là, de toute façon.

J'essaie de me remettre de ses émotions quand je l'entends rigoler.

_ Et là, mon cadeau, c'est le SIDA.

Je me redresse, et lui lance un regard atterré.

_ Je ne suis pas... Et de toute façon c'est toi qui...

Il me coupe la parole, d'un baiser... Doux. Ouah ce mec est capable de faire preuve de tendresse? Seigneur, sauvez moi.

_ Je rigole. Je me doute que t'es pas le genre à coucher à droite à gauche.

Etrangement, la remarque me fait plaisir. Je me retire, et m'allonge à ses cotés, nichant ma tête dans son cou. Finalement, c'était pas si mal, comme soirée.

_ Hé la poire...
_ Ta gueuuuuuule.
_ C'était sympa comme cadeau.
_ Bah du coup rends moi mes cinq mille yens!

Oui parce que moi môsieur, j'ai tendance à être toujours ou alors très souvent fauché!

_ Je gagne un deuxième round si je te les rend?

Il m'énerve. Mais il m'énerve.

_ Je suis pas une...
_ Pute, je sais.

Un silence s'installe dans la pièce. J'ai sommeil. Et lui? Je me demande s'il est suffisamment en forme pour retourner à sa petite fête. Apparemment, oui, car je le sens me virer sans plus d'état d'âme, pour se relever.

Je soupire. Forcément. C'était trop beau pour être vrai. Je me redresse également, et cherche mes affaires du regard, tandis qu'il tire une serviette d'un placard.

_ Reste là, si tu veux.

Hein?

Il essuie rapidement les traces de son plaisir, et tourne la tête dans ma direction.

_ Je dois y aller, mais je te kidnappe pour la nuit, donc si tu détestes tant que ça ce genre de soirée, reste là.

Ueda revient vers le lit, et je m'immobilise lorsqu'il rabat le drap de sur moi, cachant ma nudité, et plaque ses lèvres contre les miennes. Je ferme les yeux, profitant du contact. Contact trop court à mon goût.

_ A tout à l'heure. Souffle-t-il contre mes lèvres.

Il se relève, enfile les premières fringues qui lui passent sous la main, et se dirige vers la porte.

_ Et toi? Dis-je tout à coup.

Il se tourne vers moi, et m'interroge du regard. Je me mord nerveusement la lèvre.

_ C'est quoi, ton prénom?

Il esquisse un sourire à tomber.

_ Tatsuya.

Son prénom me plaît encore plus que son nom. Il ouvre la porte, et avant qu'il ne la referme, j'ai tout juste le temps de dire :

_ Joyeux anniversaire, Tatsuya.

Envie d'incarner un Johnny's et réaliser vos fantasmes?


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 2 Avr - 14:22 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lullie
Staff


Inscrit le: 29 Mar 2013
Messages: 50
Féminin

MessagePosté le: Ven 12 Avr - 12:22 (2013)    Sujet du message: Je le hais. [OS Lemon] Répondre en citant

Citation:
Oui parce qu'on est sur un BALCON, qu'il fait nuit noire, que la lune brille et tout et tout, et y'a un super ciel avec plein d'ETOILES! Ca fait cliché, et je vous emmerde!


Rien que la j'ai crût mourir ^^

Citation:
Oh putain sa maman la lapine des prairies des plaines coréennes aux sucettes en strass géantes de la taille de la tour de Tokyo après le séisme nucléaire de la sixième guerre mondiale.


Et la je t'en parle pas juste tordant ^^

Et pour la suite ça se passe de commentaires
Super OS en tout cas :D



Revenir en haut
Keisuke-my-lover
Trainees


Inscrit le: 28 Mar 2013
Messages: 6
Féminin

MessagePosté le: Mer 24 Avr - 17:49 (2013)    Sujet du message: Je le hais. [OS Lemon] Répondre en citant

Oh tiens, j'avais pas vu que y'avait eu un commentaire o_o \o/ Merciiii

Envie d'incarner un Johnny's et réaliser vos fantasmes?


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
raya83
Trainees


Inscrit le: 07 Avr 2013
Messages: 1
Féminin

MessagePosté le: Lun 20 Mai - 12:14 (2013)    Sujet du message: Je le hais. [OS Lemon] Répondre en citant

C'est hot !
J'ai adoré la référence à la carte de Dora, morte de rire, c'est excellent ! Merci d'avoir partager cette histoire avec nous, on a envie de retrouver les personnages pour une suite !

Aya ! Aya ! Fighting !!!!


Revenir en haut
Parkririn
Trainees


Inscrit le: 13 Juil 2013
Messages: 1
Féminin

MessagePosté le: Lun 15 Juil - 23:49 (2013)    Sujet du message: Je le hais. [OS Lemon] Répondre en citant

Super OST j'ai adorée c'était aussi bien marrant :)

SHAWOL , My loves , my treasures are SHINee ♥


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
LoveDrama689
Trainees


Inscrit le: 12 Juil 2013
Messages: 1
Féminin

MessagePosté le: Mar 16 Juil - 04:36 (2013)    Sujet du message: Je le hais. [OS Lemon] Répondre en citant

J'ai adorée. Très belle histoire sa donne envie d'avoir une suite
FIGHTING!!!!

Fan de Drama


Revenir en haut
Samariko
Idoles


Inscrit le: 18 Aoû 2013
Messages: 13
Féminin

MessagePosté le: Dim 18 Aoû - 21:36 (2013)    Sujet du message: Je le hais. [OS Lemon] Répondre en citant

J'ai adoré cet OS ! Dommage par contre qu'il y ait pas une histoire avant ce lemon pour l'introduire... Enfin bon, il est bien écrit avec un peu d'humour alors c'est parfait ^^

Toujours vivre sa vie à fond sans rien regretter !! ^^ (ou presque xD)

Arashi For Dream~ <3



Revenir en haut
Keisuke-my-lover
Trainees


Inscrit le: 28 Mar 2013
Messages: 6
Féminin

MessagePosté le: Lun 19 Aoû - 21:30 (2013)    Sujet du message: Je le hais. [OS Lemon] Répondre en citant

C'était une demande, je ne suis pas fan de lemon, donc je l'ai juste expédié aussi vite et clairement que possible.

Envie d'incarner un Johnny's et réaliser vos fantasmes?


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Samariko
Idoles


Inscrit le: 18 Aoû 2013
Messages: 13
Féminin

MessagePosté le: Mar 20 Aoû - 00:23 (2013)    Sujet du message: Je le hais. [OS Lemon] Répondre en citant

Ohh je vois ^^ En tous cas, c'est bien écrit pour quelqu'un qui n'est pas fan de lemon ^^

Toujours vivre sa vie à fond sans rien regretter !! ^^ (ou presque xD)

Arashi For Dream~ <3



Revenir en haut
Keisuke-my-lover
Trainees


Inscrit le: 28 Mar 2013
Messages: 6
Féminin

MessagePosté le: Mer 21 Aoû - 01:30 (2013)    Sujet du message: Je le hais. [OS Lemon] Répondre en citant

Bah y'a pas tellement de rapport si? Je ne suis pas convaincue que les auteurs de best seller soient forcément des accros fanatiques de viol pour pouvoir écrire longuement sur le sujet xD

Envie d'incarner un Johnny's et réaliser vos fantasmes?


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Samariko
Idoles


Inscrit le: 18 Aoû 2013
Messages: 13
Féminin

MessagePosté le: Mer 21 Aoû - 11:49 (2013)    Sujet du message: Je le hais. [OS Lemon] Répondre en citant

Bah ça dépend des personnes, certaines ne peuvent pas écrire certaines choses parce qu'elles n'en sont pas fan mais d'autres si. Enfin bon, ça dépend des personnes évidemment ^^' Mais souvent, selon les écris des personnes, on peut voir le caractère de celles-ci mais ça varie selon si on le fait pour une demande ou pour son propre plaisir ^^

Toujours vivre sa vie à fond sans rien regretter !! ^^ (ou presque xD)

Arashi For Dream~ <3



Revenir en haut
sukiblood29
Idoles


Inscrit le: 07 Mai 2014
Messages: 13
Féminin

MessagePosté le: Dim 11 Mai - 17:41 (2014)    Sujet du message: Je le hais. [OS Lemon] Répondre en citant

J'ai adoré, l'os était super.

Revenir en haut
soso87
Trainees


Inscrit le: 04 Sep 2013
Messages: 8
Masculin

MessagePosté le: Lun 19 Mai - 10:57 (2014)    Sujet du message: Je le hais. [OS Lemon] Répondre en citant

j'ai aimé l-os aussi

Tout le monde veut vivre plus longtemps, mais personne ne veut devenir vieux.


Revenir en haut
Lilou
Idoles


Inscrit le: 30 Mai 2014
Messages: 37
Féminin
Lucky stars: meisa kuroki

MessagePosté le: Ven 30 Mai - 15:37 (2014)    Sujet du message: Je le hais. [OS Lemon] Répondre en citant

Dis donc c'est plutôt pas mal :) et bien marrant aussi !

Revenir en haut
mama62970
Idoles


Inscrit le: 29 Juin 2013
Messages: 16
Féminin

MessagePosté le: Jeu 27 Nov - 23:00 (2014)    Sujet du message: Je le hais. [OS Lemon] Répondre en citant

J'ai adoré l'os. C'était super.

~ Sage est celui qui ne s'afflige pas de ce qui lui manque et se satisfait de ce qu'il possède ~


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:24 (2017)    Sujet du message: Je le hais. [OS Lemon]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Étage 3 -> Salle de détente -> Compositeurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com